Beaux yeux

Le beaux-yeux est un poisson de la famille des sparidés. Les juvéniles de l'espèce, constitués par des individus de 15 à 25 cm, se pêchent sur les mêmes postes que les pageots, dorades et vérades, du printemps à l'automne. De teinte rosée, on le confond parfois avec le pageot commun. Le beaux-yeux possède un corps plus allongé et des yeux vraiment proéminents qui permettent de les différencier. Le beaux-yeux s'attrape en pêche à soutenir à l'appât naturel et c'est un poisson qui se recherche essentiellement en bateau : les prises du bord sont plus occasionnelles et surviennent toujours sur des secteurs profonds.

En bateau, on les pêche les beaux-yeux par hasard en recherchant le pageot ou la vérade, mais on peut aussi les rechercher de manière plus spécifique, notamment en pêche nocturne. Selon les régions, le beaux-yeux est aussi appelé Gros Yeux, Bogueravelle ou encore dorade rose. Cette dernière appellation désigne le plus souvent les beaux-yeux adultes qui vivent en bordure de fosses et qui se tiennent toujours sur des profondeurs supérieures à 200m. On les pêche au moulinet électrique ou au treuil de pêche profonde.

Dernière mise à jour le vendredi 01 avril 2011

1

Habitudes - Comportement

Les beaux-yeux vivent en bancs souvent très denses ce qui donne lieu à des parties de pêche très animées. Les plus petits beaux yeux (jusqu'à 20 cm) remontent des profondeurs aux beaux jours et on les pêche sur les mêmes tenues que les sparidés côtiers, pageots, vérades, dorades, sur des fonds de 40 à 80 mètres. À l'inverse des ses cousins plus recherchés, le beaux-yeux se montre particulièrement actif en nocturne. Alors que les touches de dorade et de vérade tendent à diminuer avec la tombée de la nuit, celles des beaux yeux auraient plutôt tendance à se multiplier après le coucher du soleil. Les beaux yeux adultes plus souvent appelés dorade rose et qui peuvent atteindre 65 cm, se tiennent en permanence sur des profondeurs beaucoup plus importantes, en 300 et 700 m. Ce sont des poissons de grands fonds à pêcher au treuil ou au moulinet électrique pour plus de sensations.

2

Alimentation

Le beaux-yeux possède un régime alimentaire varié constitué de petits crustacés et de micro-organismes benthiques, de vers, de coquillages et de mollusques. C'est un poisson de fond qui apprécie les substrats à fouir de sable, de vase et de gravier. On les observe souvent en compagnie d'autres sparidés. Plutôt agressif vis-à-vis des appâts et de nature gloutonne, le beaux yeux n'est pas un poisson particulièrement difficile à pêcher : on pourra le séduire avec des dures, des demi-dures ou encore des vers artificiels en pêche à gratter sur le fond.

3

Techniques de pêche du beaux-yeux

  •  Pêche à soutenir (Au mouillage ou en dérive : dure, demi-dure, moule, crevette, ver artificiel)
  • Pêche Grands Fonds de la dorade rose (Moulinet électrique, montage palangrotte grand fond)

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010