Crénilabre Paon

Le crénilabre paon est sans doute le plus gros des roucaous que l'on puisse pêcher en bordure de Méditerranée.  Les plus gros spécimens peuvent atteindre la quarantaine de centimètres : un poisson trophée pour un pêcheur à la palangrotte !! Selon les régions, on l'appelle également Lucrèce, Vieille ou encore Rouquier. Les petits roucaous sont assez faciles à pêcher, mais les plus vieux qui sont aussi les plus gros se révèlent beaucoup plus méfiants que leurs cadets : On les capture le plus souvent avec un fin traînard, plus long que les empiles classiques pour poissons de roche (30 cm ou plus) esché avec un ver entier plutôt qu'avec un petit tronçon.

Poisson côtier, le crénilabre évolue sur la bande littorale en se rapprochant du bord à la belle saison : On le pêche essentiellement à l'appât naturel à la palangrotte, à soutenir ou au flotteur, mais le rockfishing donne aussi de bons résultats avec des vers artificiels type ISOME POWER montés sur des têtes plombées adaptées. Les beaux roucaous se révèlent très énergiques une fois piqués en développant une défense très virulente par rapport aux poissons de roche couramment piqués en pêchant la soupe.

Dernière mise à jour le vendredi 01 avril 2011

1

Habitudes - Comportement

Comme la plupart des membres de la grande famille des roucaous, le crénilabre paon, poisson de roche par excellence, évolue en secteurs rocailleux la plupart du temps. On pourra l'observer de passage en secteur dégagé, mais il se tient le plus souvent dans les pierres ou dans les herbiers toujours à proximité immédiate de belles ragues où se cacher en cas de danger. Casanier sur ses tenues saisonnières, le crénilabre sort de son trou en journée pour se nourrir à proximité immédiate de son nid du moment. En présence de perturbateurs (chasseurs, baigneurs, ...), le roucaou s'enrague et reste à trou jusqu'au départ des intrus. Comme la plupart des poissons de roche, le roucaou est un poisson diurne qui se pêche uniquement entre lever et coucher du soleil.

2

Alimentation

Le crénilabre se nourrit de petits crustacés, d'invertébrés marins et de coquillages : vers, crevettes, lingoumbaous, petits oursins, ... Le roucaou est un carnassier plutôt vorace, mais qui sait se montrer méfiant vis-à-vis d'un montage grossier ou d'un appât mal présenté. C'est particulièrement vrai pour les plus beaux spécimens qui se montrent en général difficile à décider. Au niveau des appâts, les classiques dures et demi-dures donnent de bons résultats sur les petits individus. Pour cibler les plus gros crénilabres, un mouron ou une belle bouchée de chair de moule sont plus indiqués. On pourra aussi les séduire avec une piade, une crevette ou une languette de calamar.

3

Techniques de pêche

  • Pêche à soutenir bateau (Montage palangrotte, coulissant pour les gros spécimens)
  • Pêche de roche (Pêche à soutenir du bord, montage palangrotte ou coulissant)
  • Pêche au flotteur (Du bord sur des fonds de 1 à 3 m)
  • Rockfishing (Vers artificiels ou petits leurres)

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010