Pêche à la pierre, hiver 2012

Pratiquée depuis des générations sur nos côtes, cette technique consiste en fait à pêcher avec une moule pour seul appât ainsi qu'une simple pierre en guise de lest. Nos anciens pêchaient auparavant à la main avec un plioir en liège mais cette technique se pratique aujourd'hui à la canne. Pêche d'hiver par excellence, cette technique s'avère très simple à mettre en œuvre et très productive sur les sparidés. 

Dernière mise à jour le samedi 01 décembre 2012

1

Le matériel indispensable :

- Une canne de 1,80 à 2,70 m possédant un scion très fin en fibre de verre nommé buscle qui permet de voir les touches les plus fines. Certains spécialistes utilisent des cannes dépassant parfois le 4,50 m.

- Un moulinet rempli de nylon 24 à 28/100 en corps de ligne ou de la tresse de 8 à 12/100 (voir "pêche moderne").

- Du fluorocarbone de 18 à 24/100 (selon les poissons recherchés) pour le bas de ligne qui sera relié au corps de ligne par un émerillon rolling ou à agrafe. Le bas de ligne a d'ailleurs une grande importance. Il sera choisi d'un diamètre inférieur au corps de ligne afin de ne casser que sur cette partie.

- Des hameçons simples forts de fer et très piquants de taille 4 à 8 (type Gamakatsu 3310) ou des hameçons triples solides de taille 6 à 10 (type Owner ST 41)

- Un seau de pierres. Celles-ci seront choisies de la grosseur d'un poing et avec les faces les plus plates possibles. La quantité dépendra du nombre de pêcheur et du temps passé sur l'eau, mais n'hésitez pas à en prendre une bonne quantité. N'oubliez pas que la pierre reste au fond!

- Des élastiques d'environ 8/10 cm de diamètre. Encore ici, prévoyez large afin de ne pas être pris au dépourvu !

- Des moules bien charnues et très fraiches. 1 kilo par personne semble une bonne moyenne. Mais si les poissons sont bien présents, vous pouvez aller jusqu'à plus de 3 kg pour une longue cession! 

La pêche à la pierre très prometteuse sur les poissons de mer ! La pêche à la pierre très prometteuse sur les poissons de mer !

2

Le mouillage

Cette pêche se pratique sur des fonds rocheux entre 20 et 60 m de profondeur. La bateau étant ancré par plusieurs dizaines de mètres de fond, nous vous conseillons d'utiliser une bouée et un anneau de mouillage. Ce dernier permet d'éloigner le bateau du mouillage et de remonter facilement l'ancre. Une fois installé, il est possible d'attirer au préalable les sparidés en distribuant des moules.

Sur des fonds importants et en présence de courant, nous vous conseillons d'utiliser le Chum king Top Fishing afin de libérer les moules sur une zone précise. En effet, il ne sert à rien de distribuer de précieux appâts qui seraient emportés à plusieurs dizaines de mètres de votre embarcation !

Deux belles dorades lors d'une pêche avec les des moules emboitées de votre conseiller Bruno Deux belles dorades lors d'une pêche avec les des moules emboitées de votre conseiller Bruno

3

Le montage

La moule est tout d'abord entrouverte délicatement au couteau par son coté plat et les chairs sont rabattues d'un seul coté. Il est important que la moule ne soit pas trop ouverte afin qu'elle tienne bien. Afin de la maintenir efficacement, on fait quelques tours avec un élastique autour de la pierre tout en le passant dans l'espace laissé entre les coquilles. Prenez alors bien soin de ne pas abimer les chairs. Avec un hameçon simple, l'eschage consiste à passer plusieurs fois dans le nerf blanc du coquillage. C'est en effet la partie la plus solide. Il est aussi possible d'utiliser un triple, mais il faudra alors passer votre bas de ligne avec une aiguille à locher, d'où la nécessité d'avoir d'une agrafe sur votre corps de ligne. L'avantage du triple est de mieux tenir les chairs et d'offrir plus de chances au ferrage sur des poissons tatillons. Une fois le bas de ligne  tendu, l'hameçon est alors noyé dans les chairs du coquillage, ce qui offre une grande discrétion.

4

La technique

Une fois votre montage préparé, il suffit de libérer délicatement la pierre dans l'eau, pick-up ouvert. Vous noterez que le seul lien qui unit maintenant votre ligne à l'ensemble moule/pierre est votre hameçon. Il faut donc faire attention que le moulinet soit bien ouvert et que rien ne gêne le glissement du nylon dans les anneaux. La moule est entrainée par la pierre sur le fond. Une fois celui-ci atteint, il suffit alors de tendre délicatement la ligne. Faites attention de ne pas créer une trop forte tension sous peine de voir l'hameçon se libérer. La touche se manifeste de deux façons: 

  1. Le buscle en tension peut se relever soudainement, prouvant que le poisson a libéré l'hameçon en mangeant toutes les chairs du coquillage. Un ferrage immédiat est alors nécessaire. 
  2. De petits coups apparaissent sur la buscle, comme de petits tocs. Ces touches plus fines sont plus délicates à négocier. Il est alors essentiel de ferrer au bon moment. Certains jours, le ferrage à la touche sera nécessaire sur des poissons actifs et, d'autres fois, vous devrez attendre plusieurs touches avant de pouvoir ferrer efficacement. Il sera donc nécessaire de vous adapter à chaque fois aux conditions du jour, ce qui en l'occurrence, est le lot de tous pêcheurs! 

5

Une pêche très fine

Sous ses apparence simples, la pêche à la pierre peut s'avérer très technique. Il est en effet nécessaire de pêcher très fin afin de tromper la vigilance de poissons aussi méfiants que des dorades. Nous vous conseillons d'ailleurs de privilégier des fluorocarbones de qualité avec une très grande résistance comme le FXR SEAGUAR. Vous verrez que pêcher sur les roches un tel sparidé avec un bas de ligne en 22/100 (surtout quand il dépasse le kilo) est un exercice qui demande un frein parfaitement réglé et une bonne maitrise. C'est d'ailleurs un des meilleurs entrainements qui soit pour apprendre à gérer un combat sur ligne fine et surtout, l'assurance d'un plaisir à chaque fois renouvelé.

Pêche à la pierre Pêche à la pierre

6

Vers une pêche à la pierre

Pratiquée habituellement avec des cannes longues et assez raides afin de compenser l'élasticité du nylon, sachez que cette pêche peut désormais se pratiquer de manière moderne avec des cannes relativement courtes (2,10 à 2,40 m) et de la tresse. Avec l'avènement des nouvelles technologies, des cannes ayant des actions très progressives et équipées d'anneaux SIC existent désormais. L'avantage est alors de pouvoir pêcher avec une tresse fine en minimisant les risques de décrochés. La tresse n'ayant aucune élasticité, elle permet une moindre prise au courant et une meilleure perception de la touche. De même, ces ensembles modernes s'avèrent plus légers et donc, moins fatiguant à utiliser 

Voici le nouveau produit pour pêcher à la pierre : la moule marseillaise une actualité a été dédiée sur ce produit

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010

>