Catch and release, manipulation des poissons

Il est toujours agréable de poser avec sa prise en photo avant la relâche. Mais certaines règles doivent être respectées afin que le poisson reparte dans de bonnes conditions. 

Dernière mise à jour le mercredi 27 décembre 2017

1

Le temps hors de l’eau

Le temps de survie d’un poisson hors de l’eau peut être variable selon les espèces et l’âge. Ainsi, un pageot est par exemple bien plus résistant qu’une bonite. De même, un bar juvénile est bien plus fragile qu’un individu adulte. Mais de manière générale, plus ce délai sera court et plus votre prise aura de chances de survivre une fois relâchée.

Nous vous recommandons donc de limiter autant que possible le temps de pause pour la photo.

Pause pour la photo avec une prise par la gueule Pause pour la photo avec une prise par la gueule Puis relâche immédiate Puis relâche immédiate

2

Le mucus

Le mucus pour le poisson est comme l’épiderme pour l’homme. Il protège des infections et offre une barrière physique face aux bactéries. Enlever le mucus d’un poisson par un trop grand nombre de manipulations peut donc lui être fatal, même de nombreux jours après sa relâche. C’est un peu comme pour l’homme lorsqu’une grande surface d’épiderme lui est enlevé (ex : grand brulé). 

  • Comme nous vous l’avons mentionné, l’utilisation d’une épuisette aux mailles caoutchoutées sera recommandée
  • Evitez de tenir le poisson à pleine main ou, si vous y êtes contraints, ayez les mains mouillées afin d’éviter d’enlever trop de mucus
  • Evitez de poser le poisson au sol
  • Manipulez le poisson le moins possible
Se saisir du poisson par la gueule permet d’éviter de lui ôter du mucus Se saisir du poisson par la gueule permet d’éviter de lui ôter du mucus

3

Ne serrez pas votre poisson

Afin d'éviter que le poisson ne bouge, les pêcheurs s’en saisissent parfois à pleines mains et le serre. Se faisant, ils compriment les organes internes et causent de graves traumas qui bien qu’invisibles peuvent être très importants. Ces séquelles peuvent être graves et même s’avérer mortelles, — y compris plusieurs jours après la relâche. Cette mauvaise tenue du poisson est généralement du fait de débutants ne sachant tenir convenablement leur prise en fonction de l’espèce. En connaissant les bonnes manipulations, il est facile d’éviter ce problème.

Vous pouvez imaginer toute sorte de technique pour sortir votre poisson de l'eau ;-) ; pour le no-kill mieux vaut utiliser des techniques respectueuses Vous pouvez imaginer toute sorte de technique pour sortir votre poisson de l'eau ;-) ; pour le no-kill mieux vaut utiliser des techniques respectueuses

4

Tenir par les ouïes : à proscrire !

On voit beaucoup de pêcheurs poser avec un poisson en le tenant par les ouïes. Celui-ci étant glissant, cette prise peut en effet paraitre plus sécurisante pour le pêcheur. Mais tenir un poisson de cette manière est fortement déconseillé si vous souhaitez le libérer. Toucher les branchies d’un poisson est en fait l’équivalent de mettre sa main dans les poumons d’un être humain. Il peut y survivre mais les dommages peuvent être irréparables et le condamner à terme ! Notez d’ailleurs que certaines opercules sont tranchantes et qu’il est également possible de se couper.

Toucher les branchies d’un poisson est en fait l’équivalent de mettre sa main dans les poumons d’un être humain Toucher les branchies d’un poisson est en fait l’équivalent de mettre sa main dans les poumons d’un être humain

Suite du dossier :

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010