Tout sur l'espadon

Son aire de répartition se situe dans les océans Indien, Atlantique et Pacifique ainsi que dans la mer de Marmara, la mer noire ou encore la Méditerranée. Dans les eaux françaises, sachez néanmoins  qu’il est plus présent en Méditerranée, sa présence sur les cotes Atlantique se faisant bien plus rare. Le plus gros espadon jamais capturé mesurait 4,55m pour 536,15kg au Chili. Sur nos côtes, les sujets seront plus petits mais peuvent tout de même atteindre entre 60 et près de 90kg.

Dernière mise à jour le jeudi 28 juillet 2016

1

Description

Le nom scientifique de l’espadon est Xiphias Gladius mais il est plus communément appelé poisson épée ou empereur. L’origine de ce nom est liée à la ressemblance de son rostre avec une épée (Spadone en italien). Avec le temps, Espadone est ainsi devenu espadon.

L’espadon est facilement reconnaissable par son « épée » aplatie qui est également la plus longue de tous les poissons à rostre tels que les Istiophoridés (ex : marlin). Celle-ci peut ainsi représenter 1/3 de son corps ! Lorsqu’il chasse, il s’en sert pour déstabiliser ses proies dans leur nage ou les assommer avant de les avaler. Sa nageoire dorsale est courte et bien séparée de sa nageoire anale. De même, sa nageoire caudale est elle aussi très caractéristique car celle-ci a la forme d’un de croissant de lune. Son corps cylindrique et allongé est particulièrement hydrodynamique, ce qui lui permet d’atteindre une vitesse de nage parmi les plus rapides au monde. Il peut ainsi atteindre près de 100 km/h !

En savoir plus sur ses habitudes et son alimentation sur la fiche poisson.

Petit espadon pris au vif par Fabien Harbers. Poisson relâché juste après la photo Petit espadon pris au vif par Fabien Harbers. Poisson relâché juste après la photo Xiphias gladius Xiphias gladius Combat avec un espadon Combat avec un espadon

2

Combat avec un espadon

Comment pêcher l'espadon ?

L’espadon est surtout un prédateur nocturne. Il sera donc conseillé de le pêcher au crépuscule du soir et les nuits de pleine lune. De jour, il conviendra de le rechercher dans de grandes profondeurs. Il peut ainsi être pêché au mouillage ou en dérive. Le problème de la pêche à l’arrêt est qu’il sera nécessaire de posséder prés de 500 m de bout pour mouiller le bateau par 200 m de fond, ce qui est considérable et nécessite toute une organisation ! Dans plus de profondeur, il sera même généralement impossible de s’ancrer au regard du volume de mouillage qu’il serait nécessaire d’avoir à bord. Dans des fonds très important (200 à 400 m), une pêche en dérive sera donc conseillée et de bonnes conditions météorologiques seront donc indispensables.

L’espadon peut être recherché au vif vivant ou mort. La sardine reste bien sur un appât classique mais un vif s’avère plus performant. Le maquereau sera alors un appât de choix, - surtout de mars à juillet (selon les zones) quand ce poisson se rassemble pour la reproduction et que cette concentration attire les prédateurs. Le severeau sera lui aussi apprécié car, tout comme le maquereau, ce petit pélagique supporte parfaitement les différences de profondeurs. Notez que ce dernier s’avère d’ailleurs plus résistant que le maquereau armé en vif.

Néanmoins, étant donné l’habitude alimentaire du xiphias, le principal appât restera le calamar. Il peut être utilisé mort mais comme pour tout prédateur, un spécimen vivant sera toujours plus attractif ! Il sera pourtant difficile de le rechercher aux beaux jours en plein été et de nombreux pêcheurs font des stocks qu’ils congèlent quand il est présent sur nos cotes en hivers. Signalons que le calamar mort ou vivant reste l’appât de base pour traquer l’espadon, ce dernier étant une de ses principales proies.    

Notez que des pêcheurs pratiquant une pêche du thon au broumé dans des profondeurs relativement faibles ont eu la chance de capturer un xiphias. Il en est de même pour des pêcheurs aux jig et surtout à l’inchiku, -  ce denier ressemblant fortement à un petit calamar. Il faut néanmoins reconnaitre qu’il s’agit de prises exceptionnelles liées à la chance car on ne peut ici parler de pêche ciblée sur cette espèce !

De manière générale, la puissance même de ce pélagique, ses vitesses d’accélérations ainsi que son long rostre très râpeux obligera le pêcheur à utiliser un fort bas de ligne en fluorocarbone de 150 à 200 lb afin d’éviter toute casse intempestive. Que ce soit avec un poisson ou un calamar, celui-ci sera armé avec un montage steward composé de deux hameçons en ligne.

Nous vous conseillons de réaliser ce montage avec les hameçons placés en opposition à 180° afin d’optimiser le ferrage, moment  toujours délicat avec l’Espadon.

En savoir plus dans la rubrique comment pêcher l'espadon 

Stéphane notre journaliste en plein combat Stéphane notre journaliste en plein combat

3

A la tombée de la nuit, il vous sera plus facile à trouver un espadon.

Des techniques spécifiques

Rappelons que sa pêche fait l’objet d’une législation spécifique. Comme pour la pêche du thon rouge, il est nécessaire de faire une demande d’autorisation auprès de la DIRM Méditerranée. Sa pêche est fermée du 01 au 31 mars et du 01 octobre au 30 novembre de chaque année. Le pêcheur devra respecter les tailles minimales de capture de l’espadon (arrété ministériel du 26 octobre 2012) qui sont de 90 cm ou a 10 kg de poids vif. 
Pour plus de renseignements, voici les indications officielles de la DIRM.

Pêche en dérive ou au mouillage

Afin d’éviter que la ligne ne passe sous le bateau et pour un aspect pratique à bord, nous vous conseillons d’écarter vos lignes du bateau grâce aux très astucieux bouchons Top Sea Release Tuna plug. Très rapide à mettre en place, il est doté d’une pince déclencheuse qui le rend coulissant à la touche, ce qui permettra au skipper de se placer plus facilement pour que le pêcheur puisse combattre sereinement ce poisson très rapide.

Plus de détail sur la pêche de l'espadon en dérive ici

Pêche à la traine au vif

Nous vous conseillons de ne pas stopper votre bateau à la touche pour faciliter son combat. L’espadon est en effet très rapide et la ligne pêcheur pourrait être exposée à un angle difficile par rapport au bateau. Ainsi, notre Xyphias Gladius double fréquemment le bateau par un des cotés, - situation très problématique pour le pêcheur qui combat et qui a peu de temps pour suivre le poisson en circulant dans le bateau !

Plus d'explications sur la pêche de l'espadon à la traîne au vif

La traine au leurre de nuit

Inventée au kenya, cette technique se base sur le fait que l’espadon apprécie de chasser la nuit grâce à son excellente vision nocturne. Les leurres utilisés seront de type Big Game avec une préférence pour ceux qui sont phosphorescents. Un starlite peut d’ailleurs être placé à l’intérieur pour encore plus d’attractivité. Comme pour la pêche à la traîne au vif, ceux-ci seront trainés à une vitesse d’1.5 à 3 nœuds, soit en surface soit à une vingtaine de mètres de profondeur à l’aide d’un downrigger. Il est à noter qu’il est toujours possible de rencontrer un espadon de jour qui dort en surface (expérience vécu par notre team !) . Dans ce cas, n’hésitez pas à trainer un leurre de type « Jet américain » juste à coté de lui à plusieurs reprises. Il n’est pas rare qu’il réagisse à cette proie appétissante passant si prés de lui.

Un combat entre un pêcheur et un espadon est un spectacle fabuleux. Un combat entre un pêcheur et un espadon est un spectacle fabuleux. Espadon au Jet siffleur Espadon au Jet siffleur

4

Matériel pour pêcher l'espadon

Que ce soit pour la pêche au mouillage ou en dérive, pour la traine au vif ou aux leurres, ces pêches profondes nécessiteront la plupart du temps l’utilisation d’un downrigger. Celui-ci possèdera un plomb spécifique de 2 à 7 kg qui se placera toujours dans l’axe du courant ou de la dérive et évitera ainsi les emmêlements. Celui-ci sera doté d’une pince déclencheuse qui maintiendra votre vif de 20 à 30 m derrière le plomb pour plus de discrétion et libérera votre ligne lors de l’attaque.

Top Fishing étant le spécialiste français de la pêche profonde (rappelons-le !), retrouvez-ici une sélection de produits ayant fait leurs preuves sur le terrain. Pêcher l'espadon au downrigger nécessite un matériel adapté, dans notre rubrique Comment pêcher nous faisons un récapitulatif très complet, en voici les grandes lignes.

Downriggers :

  • Treuil Kristal Fishing XL 22
    Ce treuil manuel est équipé d'un nouveau système de freinage super progressif unique en son genre pour une descente maîtrisée du Plomb.
    Voir la fiche produit
  • Vire-ligne électrique XL 90 :
    Ce downrigger électrique est idéal pour les pêches très profondes où une récupération manuelle serait trop astreignante. L'appareil peut se transformer pour la pêche aux downrigger en changeant seulement la bobine (R/AFF-E), et en rajoutant le porte canne latéral (PLR).
    Voir la fiche produit

Notes sur les appareils Kristal Fishing :

  1. Tous les appareils KRISTAL FISHING peuvent se fixer sur toutes les embarcations grâce à un choix considérable de fixation
  2. Peut se mettre également directement dans un porte canne à encastrer en rajoutant l'accessoire SMC.
  3. les appareils électriques ont une puissance de 60 Watts conforme à la règlementation française.

Plombs Downrigger :

Ces plombs possèdent une forme effilée latéralement ainsi qu’une ailette qui stabilisent le plomb dans le sens du courant, la direction de votre traîne ou de votre dérive et qui évite donc les emmêlements. Cette forme oppose également un minimum de résistance. Ces plombs sont proposés entre 2 et 7 kg afin de rester le plus possible à la verticale malgré la traîne ou la dérive, ce qui vous permet de pêcher précisément à la profondeur souhaitée ou de suivre les reliefs du fond précisément grâce au compteur métrique.

Lampes grands fonds

Top Fishing vous propose une large gamme de lampe de grande profondeur. Une lampe Grands Fonds est une lampe étanche qui émet des flashs lumineux et/ou des ultrasons. Elles favorisent le repérage des montages et des appâts par les poissons en pêche par grande profondeur où l'obscurité règne en maître. Certaines lampes émettent des flashs lumineux, avec plusieurs couleurs possibles, tandis que d'autres modèles produisent en même temps des ultrasons reproduisant les fréquences de poissons en détresse.

Conseil Top Fishing :

Dans le cas d’une pêche en dérive ou à la traine avec un vif, nous vous invitons à utiliser les ingénieux accessoires Top Sea conçus pour vous faciliter la vie. Pour armer rapidement et efficacement un vif, l’hameçon à vif Circle Swivel Top Sea est le système le plus pratique jamais conçu et il vous donne l’assurance d’avoir un vif qui reste en pleine forme longtemps. De même, le système de bouchon Top Sea Relalease Tuna Plug vous permettra d’écarter efficacement vos lignes même fortement lestée. Enfin, Les systèmes Top Sea Snap et Top Sea Plomb Pince seront parfaits pour plomber vos lignes aussi bien pour les pêches en dérive qu’à la traine.

Retrouvez tous ces accessoires ingénieux dans cette actualité :

XL 22 pour le downrigger XL 22 pour le downrigger Treuil électrique pour la pêche à la traîne profonde. Treuil électrique pour la pêche à la traîne profonde. Plomb Spécial Downrigger Plomb Spécial Downrigger Top Sea Relalease Tuna Plug Top Sea Relalease Tuna Plug Aucune Top Sea Plomb Pince Aucune Top Sea Plomb Pince

5

L’espadon voilier : un autre poisson trophée !

Bien que leur nom se ressemble, l’espadon et le voilier n’appartiennent pas à la même famille. Alors que l’Espadon fait partie de la famille des Xiphiidés, l’espadon voilier est de la famille des Istiophoridés. Il est ainsi plus proche des marlins qui font partie de cette famille que de notre xyphias Gladius. Tout autour de la planète, on utilise surtout son nom anglais de sailfish qui est mondialement connu par les pêcheurs sportifs. 

Poisson trophée par excellence, l’espadon voilier est facilement reconnaissable par son rostre et surtout son impressionnante nageoire dorsale très caractéristique. Nous en reparlerons bientôt dans une prochaine actualité.

Ressources utiles : 

Aucune description Aucune description Combat avec un espadon Combat avec un espadon

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010