Le nylon

Beaucoup de pêcheurs négligent de changer de ligne suffisamment souvent. Pourtant, nylons ou tresses s’usent et se dégradent au fil du temps. Lorsque vous pêchez, votre ligne est l’élément essentiel qui vous relie au poisson. Ainsi, êtes-vous certain que le fil que vous utilisez est toujours aussi résistant ? Voici toutes les indications pour savoir quand changer de fil.

Dernière mise à jour le samedi 14 mai 2016

1

Le nylon

Que ce soit pour les pêches du bord ou en bateau, le nylon est généralement utilisé pour les pêches à l’appât, les pêcheurs aux leurres lui préférant la tresse. Pourtant, bien peu connaissent vraiment ce matériau ainsi que ses propriétés. Ce copolymère a de nombreuses qualités pour une utilisation en corps de ligne pour les pêches à l’appât. Il est beaucoup plus économique que la tresse ou le fluorocarbone, relativement discret grâce à sa transparence et son élasticité absorbe les chocs lors du combat.

Pourtant, ces qualités peuvent également s’avérer être des défauts ! Ainsi, peu le savent mais le nylon absorbe l’eau et son diamètre peut augmenter jusqu’à 20 % !  Après avoir été immergé, les distances de lancer ne seront donc plus les mêmes. De même, en se dilatant, des microfissures apparaissent et ces dernières sont autant de points de faiblesse supplémentaires. Vous perdez ainsi en résistance linéaire dés les premières utilisations. Il a été ainsi prouvé qu’un nylon perd 15 % de puissance après quelques heures d’immersion ! Il faut également savoir que ce copolymère est fragilisé par les U.V. et le sel qui le « cuisent » en lui enlevant une grande partie de ses propriétés mécaniques (résistance à la traction, élasticité, transparence, etc.)  De plus, les derniers mètres en contact avec le fond sont confrontés au sable, aux roches, aux coquillages ou aux algues. Cette abrasion naturelle fragilise de manière considérable cette partie de votre ligne. Sachez enfin que le nylon peut présenter jusqu’à 20 % d’élasticité lors d’un combat. Mais cette capacité d’élongation n’est pas infinie et une ligne s’étant déjà étirée perdra alors une grande partie de sa résistance linéaire.

Voici quelques conseils pour préserver les qualités de vos nylons :

  • Absorption d’eau salée : n’hésitez pas à rincer à l’eau douce vos bobines afin d’éviter que le sel continue à fragiliser votre nylon. Il est également possible d’immerger complètement la bobine pendant une heure dans un récipient afin de faire dégorger le sel.
  • U.V : protégez vos bobines de la lumière en les recouvrant avec une bande de protection. Vous en trouverez sur les bobines de fil de grande qualité comme l’excellent Fluorocarbone FXR Seaguar. Il existe également des protège-bobine en néoprène proposés par de grandes marques (ex : protège bobine Daiwa)
  • Abrasion de la tête de ligne : après chaque partie de pêche, n’hésitez pas à couper 5 à 10 mètres de nylon. Vous enlevez ainsi la partie qui était en contact avec le fond et vous conservez ainsi la résistance linéaire de votre ligne.
  • Après un gros combat : votre nylon s’est fortement étiré, surtout dans sa partie terminale quand le poisson était proche et que vous n’aviez que quelques mètres le séparant de vous. Ici encore, n’hésitez pas à couper une dizaine de mètres si besoin. Au minimum, à chaque prise, coupez tous vos nœuds de liaison et refaites-les avec soin car ce sont autant de zones fragilisée sur votre ligne. Passez le nylon entre vos doigts. À la moindre aspérité, n’hésitez pas et sacrifiez la partie restante.

Il est difficile de voir combien votre nylon est fatigué. On peut regarder si sa transparence évolue (il blanchit avec le temps). Il est également possible de voir au toucher s’il est toujours aussi lisse ou s’il devient « râpeux ». Dans les deux cas, sachez qu’il est temps d’en changer car il aura perdu une grande partie de ses propriétés mécaniques !

La périodicité idéale pour changer complètement votre nylon est au minimum d’une fois par saison. Mais cette fréquence peut augmenter selon le temps que vous passer à la pêche. Ainsi, un pêcheur assidu passant de nombreuses heures au bord de l’eau et prenant de nombreux poissons pourra changer de ligne jusqu’à deux fois dans une saison. Certains pratiquant peu, ils pensent à tord que leur nylon s’est moins usé. Or, dés la première sortie, l’absorption d’eau, les UV et le sel attaquent ce copolymère. Et même au repos, celui-ci continue donc à se fragiliser.

Quitte à changer de nylon, Top Fishing vous recommande chaudement l’Ultra Low Stretch Asso. Ce nylon de dernière génération possède une grande résistance linéaire et une faible élasticité. Gainé de fluorocarbone, ce revêtement hydrophobe offre de nombreux avantages :

  • Le nylon est protégé des UV et du sel
  • Ne gonflant pas, il ne se fragilise pas
  • En rendant le fil plus lisse, les distances de lancer sont optimisées
  • Il offre une meilleure résistance à l’abrasion
  • Sa résistance linéaire dure plus longtemps.

Avis Top fishing :

Penser économiser en jouant sur la qualité de son nylon ou sur la fréquence à laquelle on le change est vraiment une mauvaise idée. C’est le lien essentiel qui vous relie aux poissons. Perdre un beau poisson à cause d’une ligne fragilisée a de quoi faire rager ! Changer de nylon régulièrement est essentiel et vous permettra de combattre sereinement des spécimens. C’est souvent la différence entre des pêcheurs posant avec des poissons record et d’autres qui parlent des « monstres » sur lesquels ils ont cassé !

 

Une daurade de ce poids necessite un nylon sans faiblesses Une daurade de ce poids necessite un nylon sans faiblesses Les UVs et l'eau salée fragilisent votre nylon !Aucune description Les UVs et l'eau salée fragilisent votre nylon !Aucune description Ultra Low Stretch Asso : un nylon gainé de fluorocarbone pour un maximum de protection ! Ultra Low Stretch Asso : un nylon gainé de fluorocarbone pour un maximum de protection !

Suite du dossier :

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010