Pêcher facilement des calamars pour le Fireball

A la sortie de l’été, les calamars commencent à revenir en nombre sur nos cotes. Ils sont moins présents qu’en hivers et plus difficiles à pêcher. Malgré la période, il est néanmoins possible d’en faire suffisamment pour une sortie de pêche au Fireball. Il suffit pour cela de savoir où les rechercher et avec quelles techniques. Voici quelques conseils utiles pour tous ceux qui souhaitent faire facilement des calamars destinés à servir comme vifs pour de beaux prédateurs.

Dernière mise à jour le jeudi 17 septembre 2015

1

Les périodes propices

Les eaux encore chaudes dues aux hautes températures de l’été ne sont pas propices à la tenue des calamars prés des côtes en pleine journée. En effet, ces céphalopodes vivent habituellement dans les grandes profondeurs et effectuent des migrations pour se rapprocher des rivages à la faveur de la nuit. Dans ces conditions, il est possible de les toucher à l’aurore quand ils entament leur retour vers les abysses. Parfait pour se constituer un bon stock de vifs pour une journée entière de pêche au Fireball ! Le pêcheur devra néanmoins se lever très tôt afin de profiter de l’obscurité car dés les premiers rayons du soleil, les calamars seront partis. Trouver les bonnes heures de cette migration peut néanmoins s’avérer délicat et chacun devra prospecter à différents horaires afin de trouver les bonnes périodes de pêche ainsi que la profondeur à laquelle ces céphalopodes passent.

Un calamar qui servira de vif pour la pêche au Fireball Un calamar qui servira de vif pour la pêche au Fireball

2

La technique du Tataki

La technique du tataki pour faire du calamar provient du Japon. Elle est d’une grande simplicité et même les débutants peuvent l’utiliser. Elle consiste à descendre un montage constitué de plusieurs petites turluttes jusqu’au fond grâce à un lest (plomb ou turlutte plombée) Il suffit de faire trembler ce train de turluttes sur place afin d’imiter le comportement d’un banc de proies affolées puis d’effectuer une pause pendant quelques secondes. C’est à ce moment que les céphalopodes attaquent généralement. Si vous n’avez pas de touches, remontez de quelques mètres pour renouvelez l’animation et ainsi vous exploiterez chaque couche d’eau. Les poids de vos lests seront compris entre 40 et 120 gr selon la profondeur et la vitesse de la dérive.

Conseil Top Fishing :

Nous vous conseillons d’utiliser une canne au scion souple pour repérer les touches parfois timides des céphalopodes. Au niveau du moulinet, utilisez une tresse assez fine (entre 8/100 et 14/100). Pour le bas de ligne, privilégiez un fluorocarbone de 30 lb dont la rigidité évitera les emmêlements intempestifs lors de l’animation. 

Les turluttes utilisées pour le Tataki sont spécifiques à cette technique. Elles sont généralement petites afin d’imiter un alevin ou du krill rentrant dans le régime alimentaire des céphalopodes. Voici une sélection de turluttes Tataki ayant fait leurs preuves :

Oppai Yamashita (7 cm):

Une référence ! Constituées de gel flottant, elles possèdent une action très naturelle dans l’eau. Ce gel reprenant la consistance de la chair d’une véritable proie, les calamars les conservent plus longtemps dans leur tentacule, optimisant ainsi leur ferrage.

Bubblin Yo Zuri (6 cm) :

Hyper attractives ! Corps transparent avec de reflets attractifs qui attirent les calamars de loin. Bulles d’air d’équilibrage (la turlutte garde toujours sa position horizontale) donnant un effet miroitant et amplifiant les éclats de lumière du corps. Notez qu’elles existent également avec un revêtement en tissu aux reflets irisés très attractifs.

Soft Flash Glavoc DTD (7 cm)

Ces turluttes changent de couleur dans l’eau. Le corps en silicone rappelle celui de la chair d’une proie. Le tissu renvoie des reflets irisés très attractifs. Notez que l’anneau renforcé et le double panier inox robuste permet la pêche de beaux calamars sans crainte d’ouverture.

Conseil Top Fishing :

Certaines de ces turluttes Tataki sont vendues en sets montés comme les Oppai Yamashita. Vous n’avez qu’à accrocher un plomb ou une turlutte plombée pour pêcher. Facile et très pratique !

Pour les autres, nous vous conseillons de les monter chez vous avec un nœud Tataki en laissant une petite boucle ce qui permettra de leur laisser un maximum de liberté lors de l’animation.  Faire votre propre bas de ligne avec des agrafes spécifiques pour cette technique vous permettra d’interchanger rapidement vos turluttes. Quand une couleur fonctionne mieux que d’autres, vous pouvez ainsi vous adapter rapidement à « l’humeur des calamars ».

Ce calamar pris avec une Oppai Yamashita fera un vif parfait pour le fireball Ce calamar pris avec une Oppai Yamashita fera un vif parfait pour le fireball Gardez la ligne tendue quand vous ramenez les calamars Gardez la ligne tendue quand vous ramenez les calamars La technique du tataki consiste a  agiter les turluttes sur place La technique du tataki consiste a agiter les turluttes sur place

3

La pêche à la traine

La mise en pratique de cette technique est très simple. Une canne à lancer « classique » d’une puissance de 12 à 20 lb avec un moulinet taille 3000/4000 suffira amplement pour ces prises de taille relativement modestes. Privilégiez du  nylon pour votre corps de ligne plutôt que de la tresse car celle–ci n’ayant aucune élasticité, les décrochés avec les fragiles tentacules des calamars sont plus fréquents. Votre ligne d’un diamètre de 30 /100 sera relié à un bas de ligne en fluorocarbone (plus résistant à l’abrasion) d’un diamètre de 25 à 30 /100. Nous vous conseillons d’utiliser au bout de votre montage une agrafe qui permettra de changer facilement de taille ou de couleur de leurre. Celle-ci offre aussi l’avantage de laisser une grande liberté de nage à vos turluttes nageuses, ce qui est indispensable à leur bon fonctionnement.

En début d’automne, les calamars se rapprochent des côtes mais restent encore dans des fonds moyens. Les turluttes ne plongeant que d’un ou deux mètre grâce à leur bavette, ils passeraient au dessus des bancs de calamars. Afin de pouvoir les rechercher à la traine, une bonne solution est alors d’utiliser un plongeur de ligne Krystal Fishing. Plongeant jusqu’à 10 /15 m de fond selon votre vitesse, son utilisation est très simple. Il remonte automatiquement à la touche, offrant alors moins de résistance contrairement à d’autres plongeurs de lignes. Il peut être couplé avec une petite lampe de fond au pouvoir attractif et il existe même une version transparente pour une plus grande discrétion. Il pourra enfin être utilisé comme un downriggger pour la recherche des gros calamars rouges ou d’autres prédateurs. Une innovation Krystal Fishing qui vous étonnera par sa simplicité d’utilisation !

Les turluttes de traine :

CRYSTAL MINNOW EGI

CEPHALOPODES ET POISSONS : LE LEURRE DEUX EN UN !

Le Crystal Minnow Egi possède un double armement constitué d'un panier de queue et d'un triple ventral permet de rechercher dans le même temps les céphalopodes (calamars, seiches) et les poissons prédateurs. Une véritable révolution ! Coulant, il ne « décrochera » pas et se maintiendra aux bonnes profondeurs. Grace au puissant débattement latéral crée par sa bavette, le leurre produira une nage très réaliste même aux plus faibles vitesses de traine.

Prédateurs à écailles ou à tentacules : attrapez les tous !

110 mm / 17 gr

PRINCESS CALAMARI  YAMASHITA

Superbe turlutte à bavette de la célèbre marque Yamashita. L’équilibrage est parfait  et l’action de nage a été développée pour correspondre à la pêche spécifique des calamars. La double couronne est très résistante et offre un piquant remarquable. Les finitions du revêtement sont très qualitatives et les reflets holographiques ultra attractifs attirent les calamars de très loin. Un modèle très efficace sur les calamars en traine lente.

Deux modèles : 110 mm : 10,5 g / 130 mm : 19 g

TROLLING FULL FLASH et TROLLING MIX GLAVOC DTD

Une turlutte à bavette de grande qualité et à la conception innovante !  Le double panier robuste en inox et l’anneau de tête renforcé vous garantiront une parfaite solidité même face aux plus gros calamars. Les stries longitudinales de sa robe sont reconnues pour leur grande attractivité sur les céphalopodes. Le revêtement est très lumineux et d’une grande phosphorescence. Il  est constitué d’un tissu souple favorisant l’accroche des tentacules  et imitant avec un grand réalisme le relief des écailles. Les yeux rouges fluo constituent enfin un signal sang très attractif sur les calamars.

Full Flash : Taille : 90 mm       

Trolling mix : Taille : 110 mm

 

Crystal Minnow Egi Yo-Zuri Crystal Minnow Egi Yo-Zuri Phillippe (Team Top Fishing) se régale ! Phillippe (Team Top Fishing) se régale ! Les doublés sont fréquents 2 Les doublés sont fréquents 2

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010