La moule de Marseille Top Sea

La moule de Marseille est constituée d’une coque en plastique imitant parfaitement une véritable moule. Ce plastique alimentaire est très robuste et ne dégage aucune odeur.

Clipsable, elle possède un logement pouvant recevoir des plombs billes jusqu’à 50 g. Il existe même des plombs spécifiques de 65 g vous permettant de meilleurs lancers ou des pêches plus profondes.

Dernière mise à jour le mardi 02 juin 2015

1

Descriptif

Une fois les coquilles refermées grâce aux clips de maintien, la plombée est maintenue fermement en place. Deux encoches spécifiques permettent alors une parfaite circulation du fil. Le montage offre ainsi un coulissement optimal qui n’alerte pas les sparidés méfiants (ex : dorades) lors de la prise en gueule.

Les moules constituent une grande part de l’alimentation des dorades. Grace à leur puissante mâchoire, celles-ci brisent les coquillages les plus durs pour se nourrir de leur chair. L’appât idéal sera de la chair de moule mais vous avez également la possibilité d’utiliser tous types d’esches (chairs d’autres coquillages, crevettes, calamars, etc.) Vous pouvez utiliser au choix un hameçon triple ou simple. Pour la chair de moule, nous vous conseillons d’effectuer quelques tours avec un fil élastique très fin pour une meilleure tenue lors du lancer. (ex : Fil elastique Ron Thomson Elastic Cotton) Particulièrement discret, il offre aussi l’avantage de donner une meilleure tenue de votre appât lors de la prise en gueule par le poisson, l’obligeant ainsi à mieux mordre.

Poissons visés :

Tous les sparidés comme les dorades royales, les dorades grises (tanudes ou canthes), les sars, les pageots, les pagres, les marbrés, les sars, etc.

Aucune description Aucune description Belle dorade royale Belle dorade royale

2

Montage de la moule de Marseille

  1. Faites un bas de ligne avec un hameçon simple ou un triple au choix. Faites le passer dans le plomb.
  2. Ouvrez une moule au couteau en coupant le nerf maintenant les coquilles (attention de ne pas vous blesser !) Enlever soigneusement les chairs en tachant de conserver l’intégralité du manteau pour un meilleur maintien.
  3.  Passez l’hameçon à plusieurs reprises dans les parties les plus résistantes. Il est même possible d’assurer une meilleure tenue en effectuant quelques tours avec un fil élastique fin (Ron Thomson Elastic Cotton).
  4. Placez la plombée dans son logement. Vérifiez bien que le fil passe dans les deux encoches pour un bon coulissement.
  5. Rabattez les coquilles jusqu’au clic vous indiquant que la moule de Marseille est bien refermée.
  6. Attachez le bas de ligne à votre ligne. Vous êtes prêt à pêcher !
  • A noter :

Par rapport à un montage coulissant classique, il est inutile de placer une perle protectrice car une fois refermée, la paroi maintenant le plomb en place protège efficacement le nœud de votre hameçon des chocs.

 

De nombreuses et belles prises! De nombreuses et belles prises! De la plage! De la plage!

3

Les avantages de la moule de Marseille

  • 100 % polyvalent

La moule marseillaise peut aussi bien être utilisée du bord qu’en bateau. De la côte, elle sera idéale pour les zones rocheuses, les digues, les ouvrages portuaires ou encore les plages de sable. A la verticale en bateau, elle permettra de remplacer avantageusement la pierre couramment utilisée. Avec la possibilité de placer un plomb jusqu’à 65 g, vous atteignez les bonne profondeurs facilement et, votre montage est réutilisable indéfiniment. Plus besoin de vous encombrer de lourds seaux remplis de pierres !

  • 100 % anti accroches

En dissimulant l’hameçon et le plomb à l’intérieur de cette coquille,  les risques d’accroches sont ainsi fortement diminués. Grâce à sa forme très profilée sans angles vifs, il est même possible de pêcher à la tirette en grattant le fond, - y compris dans les endroits fortement encombrés de roches ou d’algues. Lors du ferrage, la moule marseillaise coulisse le long du bas de ligne, n’offrant aucun point d’appui pour le poisson, évitant ainsi les décrochages. Lors du combat, sa forme profilée évite les accrochages sur le fond.

 

  • 100 % attractif

Dés l’impact dans l’eau, la grande ressemblance avec une véritable moule alerte visuellement les dorades, les incitant à venir. Il agit alors comme un véritable leurre ! En attisant leur curiosité, elles se rapprochent et sont attirées par les effluves de la chair de moule. Elles s’empressent alors de manger ce repas facile « servi sur un plateau ». D’une redoutable efficacité !

  • 100 % discret

Contrairement à un montage classique avec un plomb apparent, une perle de butée, un émerillon, (etc.), la moule marseillaise offre une grande discrétion. En effet, tous les éléments de votre montage étant camouflés, rien n’alerte le poisson. Idéal pour la dorade connue pour sa grande méfiance ! Ayant l’apparence d’une véritable moule, celle-ci se fond dans l’environnement et n’éveille aucune suspicion de la part des sparidés.

 

  • 100 % économique !

En pêchant avec de la chair de moule, vous utilisez un appât très économique et que vous pouvez trouver partout, aussi bien en magasin que sur votre lieu de pêche. Les économies réalisées peuvent être considérables !

 

Aucune description Aucune description Joli sar! Joli sar! A la calée A la calée

4

Conseil du team Top Fishing

Du bord, il n’est pas toujours utile de lancer à de grandes distances. En effet, dans des zones où les coquillages sont sur les roches d’où vous pêchez (ex : Digues, cote rocheuse, etc.), les dorades viennent se nourrir à vos pieds ! N’hésitez donc pas à placer votre moule marseillaise directement au plus prés des rochers en prenant soin de vous reculer du bord afin de rester discret. Vous constaterez que cette astuce fonctionne très souvent !

Si vous avez bien sur la possibilité de pêcher à la calée en attendant la touche, la moule de Marseille vous donne aussi la possibilité d’effectuer des pêches itinérantes. Avec une seule canne et une petite réserve de moule, vous pouvez ainsi prospecter différentes zones rapidement. Sur les fonds sableux, n’hésitez pas à récupérer très lentement votre moule de Marseille. En soulevant de petits nuages de particule, vous attirez ainsi la curiosité des poissons présents sur zone. N’hésitez pas non plus à la faire remonter le long des rochers. Nous vous conseillons de rester très discret (baissez vous autant que possible !) Encore ici, les dorades peuvent mordre à quelques mètres de vous !

On voit particulièrement bien dans cette vidéo que la moule de Marseille est parfaitement anti-herbes et n’accroche jamais, même récupéré sur les rochers. Vous y verrez également son incroyable attractivité sur les dorades !

Dorade royale! Dorade royale!

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010