Oppaï Yamashita

Depuis une dizaine d'années la pêche aux calamars a considérablement évolué. Elle compte en effet de plus en plus d'adeptes, que ce soit du bord ou encore en bateau. Certaines marques nous proposent aujourd’hui de larges gammes de turluttes afin de s'adapter à tous les types de conditions. Parmi elles, la société Yamashita est devenue la référence mondiale en matière de pêche aux calamars. En faisant le choix de se consacrer exclusivement à cette technique, cette entreprise a acquis un savoir-faire incomparable dans la réalisation de ses produits. Et une turlutte en particulier est certainement une des plus efficaces du marché : L’Oppaï !

Dernière mise à jour le vendredi 17 octobre 2014

1

Attractivité

L’Oppaï a ainsi été spécialement développée pour une technique spécifique : le tatami. De très petite taille (7 cm), cette mini turlutte ressemble parfaitement à un alevin ou à du krill rentrant dans le régime alimentaire des céphalopodes. Cette donnée est importante car, contrairement à des turluttes plus grosses, l’Oppaï permet de pêcher des calamars même en plein jour.

Tout dans sa conception a été pensé pour une attractivité maximale.

  • Constituée de gel flottant, elle possède une action très naturelle dans l’eau. Les mouvements sont rapides lors de l’animation et plus lents lors de la descente, ce qui correspond parfaitement au mode de prédation des calamars.
  • Ce gel reprenant la consistance d’une véritable proie vivante, les céphalopodes les conservent plus longtemps entre leurs tentacules lors de l’attaque.  
  • Finition exceptionnelle avec des couleurs très lumineuses
  • Leur revêtement en tissu très solide permettra aussi une meilleure accroche des ventouses, optimisant encore le ferrage. 
  • Un double panier au redoutable piquant qui, pour des turluttes de cette taille sont très robustes.
  • De jour, le revêtement des Oppaïs captera la moindre lueur pour la restituer en reflets irisés très attractifs.

2

Armatures et couleurs

Au niveau du choix des Oppaïs, différents modèles existent afin de s’adapter à toutes les conditions : 

  • De jour nous vous conseillons les modèles « KC » et « PC ». Les  « KC » (KC1,KC2,KC3,KC5) possèdent une armature transparente bleutée. les modèles "PC" (PC1,PC3,PC5,PC7) sont quant à eux rosés.
  • De nuit, à l’aube ou au crépuscules, les modèles "FC" (FC1,FC2,FC3,FC4,FC5) qui sont phosphorescents seront privilégiés.

Concernant les couleurs, vous utiliserez :

  • Les couleurs roses, orange et arc-en-ciel lorsque les calamars sont très actifs. 
  • Les couleurs bleues, vertes et couleurs transparentes pour des eaux claires et les périodes où les calamars sont peu actifs. 
  • La couleur jaune est vraiment spécifique pour les eaux très sales.

Conseil TOP FISHING : 
Vous avez la possibilité de rajouter de l'attractant type Illuminor sur les modèles non phosphorescents. Il est à noter que celui-ci tient nettement mieux sur les Oppaïs que sur des turluttes dures.

3

Le montage tataki (bateau)

Les oppais s’utilisent dans les montages en dérivation pour la technique moderne du tataki.  Cette technique consiste à descendre votre montage lesté jusqu’au fond puis de le faire trembler sur place afin d’imiter le comportement de proies affolées puis d’effectuer une pause pendant quelques secondes. C’est à ce moment que les céphalopodes attaquent généralement. Si vous n’avez pas de touches, remontez de quelques mètres pour renouvelez l’animation et ainsi exploiter chaque couche d’eau.

Afin de lester ces montages, nous vous conseillons d’utiliser soit un plomb, soit une turlutte plombée (à éviter par fonds trop accidenté à cause des risques d’accroches). Les poids seront compris entre 40 et 120 gr selon la profondeur. 

Les Oppaïs sont généralement utilisées en train de plusieurs turluttes pour créer un effet banc qui s’avère très attractif (banc de krill ou d’alevins). Nous vous conseillons de placer entre 2 et 5 Oppaïs par ligne. Pour les monter, l'idéal est la fameuse "agrafe Oppaï " car elle permet de changer rapidement de turlutte en fonction des conditions. Si vous constatez qu’une couleur ou un modèle spécifique fonctionne mieux, il vous sera ainsi facile de les intervertir. Si vous préférez ne pas réaliser de montages, sachez que la société Yamashita en propose dotés de ces agrafes rapides (sans turluttes) nommés "Tataki Rigs". 
Sachez cependant que le noeud tataki est aussi très efficace mais qu’il ne vous permettra pas ce type de changement.

Notez aussi qu’il existe aussi des packs prêt à pêcher : les "set Oppai" qui conviennent parfaitement aux amateurs de simplicité.

Conseil TOP FISHING : 
Nous vous conseillons d’utiliser une canne au scion souple pour repérer les touches parfois timides des céphalopodes. Au niveau du moulinet, utilisez une tresse assez fine (entre 8/100 et 14/100). Pour le bas de ligne, privilégiez un fluorocarbone de 30 lb dont la rigidité évitera les emmêlements intempestifs lors de l’animation.  

4

Les montages bord

Les oppais peuvent être utilisées avec succès en pêche du bord. Plusieurs montages peuvent ainsi être réalisés : 

  1. Un montage avec une Oppaï en teaser placée directement sur le bas de ligne entre 40 et 70cm devant une plus grosse turlutte type "Egi O Q Live" Yamashita. Nous vous conseillons un nœud tataki laissant une plus grande liberté à l’Oppaï. Ce montage manié en « bichi bachi » est d’une grande efficacité.
  2. Par fonds importants, un montage en drop shot peut s'avérer redoutable. Nous vous conseillons de placer plusieurs Oppaïs sur le bas de ligne comme vous le feriez pour un montage tataki. Deux ou trois seront néanmoins suffisantes afin d’éviter les accroches. Votre poids lestant cet ensemble sera choisi selon les profondeurs rencontrées. Pensez donc à vous munir de différents grammages. Sachez qu’en moyenne, 10 à 30 grammes seront suffisants.

Voir la fiche produit des Oppaï S

Voir tous les produits Oppaï

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010

>