Shore Jigging

Pratiquée par de plus en plus d’adeptes, la technique du Shore jigging permet de toucher du bord des poissons qui ne sont habituellement qu’accessibles en bateau : pélamides, sérioles, dentis, pagres, chapons, etc.

Autant de poissons qui font rêver tous les pêcheurs et qui sont désormais à notre portée : une véritable révolution !

Dernière mise à jour le lundi 02 janvier 2012

1

Présentation :

Le shore jigging est pratiqué déjà depuis longtemps dans des pays comme les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, etc. Plus près de nous, des pêcheurs le pratiquent avec succès en Grèce, en Italie ou encore en Espagne.

Cette technique consiste en une récupération rapide de jigs dans des fonds suffisamment importants se trouvant près du bord. Le leurre est ainsi manié dans toutes les couches d’eaux afin d’intéresser toutes les espèces prédatrices, des poissons benthiques aux plus beaux pélagiques.

joli pagre au Shore Jigging joli pagre au Shore Jigging

2

Les spots de Shore Jigging :

Il sera nécessaire de trouver des zones proposant des fonds importants à distances de lancer. Les abords de falaises ou les rives offrant une très forte déclivité sont ainsi d’excellents spots où pratiquer. Dans certaines zones particulières, il sera ainsi possible d’avoir des fonds situés à plus de 50/60m. Ces zones sont généralement liées à la cassure du plateau continental relativement proche des côtes. Il est fréquent d’en trouver dans les Alpes Maritimes et en Corse. Mais même dans des fonds de 20 / 30 mètres à peine comme on peut en trouver dans tout le pourtour méditerranéen et dans certains secteurs du pays basques, il sera possible de toucher de beaux spécimens du bord avec cette technique.

Pour pouvoir espérer capturer des poissons tels que les pélagiques, un minimum de 20 m de profondeur seront nécessaires. Il est à noter que des fonds rocheux seront particulièrement recommandés pour des poissons benthiques comme les dentis, les pagres, etc. 

Une pélamide du bord est un magnifique coup de ligne! Une pélamide du bord est un magnifique coup de ligne!

3

Technique et animation :

Cette technique se base sur un constat simple : la plupart des prédateurs de nos eaux apprécient particulièrement les jigs. Mais la pratique du jigging nécessite un bateau pour pouvoir se retrouver à l’aplomb du poste. Le principe du shore jigging est en fait d’utiliser des jigs mais…du bord ! Les leurres sont bien sur différents de ceux utilisés en bateau et ont été conçus spécifiquement pour être lancés, d’où leur nom de casting Jigs (voire notre rubrique dans cet article). 

L’animation de base est très simple à effectuer. 

Elle consiste en une animation ascendante rapide. Elle intéressera aussi bien les poissons benthiques vivant prés du fond (dentis, pagres, etc.) que celles vivant plus en pleine eau (pélagiques de type sérioles, sabres, pélamides, etc.)

Technique ascendante rapide Technique ascendante rapide

4

Le lancer en Shore Jigging :

Afin d’atteindre les plus grandes profondeurs possibles, il est nécessaire de lancer aussi loin que vous le pourrez. Avec une canne performante et de bon casting jigs, il est ainsi possible de propulser votre leurre à des distances avoisinant les 70/80 mètres. Certains lanceurs pourront même atteindre la barre des 100 mètres. 

Un sabre d'1,70 m: une prise exceptionnelle! Un sabre d'1,70 m: une prise exceptionnelle!

5

Le contrôle de la descente :

Après avoir lancé, contrôlez la descente de votre jig en maintenant la tresse entre les doigts. Evitez de trop le retenir car cela aurait pour effet de le ramener vers vous comme un pendule, vous faisant perdre de nombreux mètres durement gagnés au lancer. Le fil doit juste coulisser librement. Cette étape est très importante car les jigs pêchent aussi bien à la descente qu’à la remontée. Au moindre arrêt suspect en pleine eau, refermez aussitôt le pick-up et ferrez !

Vous constaterez que la prise de poisson lors de la coulée de votre leurre est ainsi fréquente. Certains jigs possédant un fort rolling comme le Spiral X Megabass ou le Gallop Jackson ou d’autres très papillonnant (descente en feuille morte) comme le Mr Jig Daiwa sont excellents lors de cette phase particulière. Lors de la coulée, maintenez votre canne basse afin de pouvoir ferrer rapidement et avec une grande amplitude.

6

Une animation en dent de scie permet de toucher les espèces vivant prés du fond

La récupération par jerks (animation ascendante rapide) :

Quand votre casting jig a atteint le fond, fermez le pick-up et relevez aussitôt la canne en jerkant. Plus vous serez réactif et plus vous éviterez que votre leurre n’accroche sur les nombreuses roches. Les jerks prés du fonds seront puissants mais effectués à vitesse relativement réduite (environ 1 tirée par seconde). Ce rythme est bien adapté aux poissons benthiques de type dentis, pagres, etc. Au fur et à mesure que vous montez dans les couches d’eaux, accélérez progressivement. Une animation un peu plus rapide est en effet très attractive pour les poissons pélagiques vivant en pleine eau comme les pélamides, les sérioles, etc.

Touche et ferrage

La touche se traduit généralement par un arrêt très brutal car vous maniez votre jig assez rapidement et les prédateurs l’attaquent avec force. Vous devez absolument prendre l’habitude d’avoir un ferrage réflexe instantané. Si l’attaque est très rapide, le poisson peut tout aussi bien le relâcher à la même vitesse ! Sachez également qu’étant donne les gueules très dures de vos adversaires et l’utilisation d’assist hooks, votre ferrage devra être très appuyé. N’hésitez pas à mouliner entre deux ferrages afin de bien faire pénétrer l’hameçon. En l’occurrence, deux ou trois ferrages valent mieux qu’un ! Vous aurez réglé votre frein avec précision. Celui-ci ne doit pas libérer de fil lors de l’animation mais doit néanmoins être suffisamment souple pour pouvoir supporter les premiers rushs qui sont généralement très rapides. Ces carnassiers sont en effet très puissants et un réglage trop fort entrainerait des casses fréquentes lors de cette phase. Ce n’est qu’après les premiers départs que vous réglerez votre frein en cours de combat afin de  maitriser votre adversaire.

Sortir le poisson de l’eau

Sortir votre poisson de l’eau est le moment le plus délicat. En effet, dans le cas des pélagiques (ex : pélamides), sachez que ceux-ci supportent parfaitement la décompression. Si vous ne les avez pas assez fatigués, ils peuvent effectuer des rushs impressionnants car ils prennent peur en voyant le bord. Un frein trop serré et la casse sera inévitable ! Prenez tout votre temps en sachant que le poisson peut repartir plusieurs fois de suite. C’est une guerre des nerfs, mais si vous êtes patient et que vous prenez votre temps, vous constaterez que cette tactique est très souvent payante. Signalons d’ailleurs qu’une bonne épuisette est indispensable. Si vous pratiquez de promontoires rocheux situés en hauteur par rapport à la surface de l’eau, vous devrez acquérir un manche d’épuisette vous permettant d’avoir une allonge suffisante. C’est un accessoire de sécurité pour vous et c’est bien souvent l’unique solution pour pouvoir sortir votre prise de l’eau ! Avec son encombrement réduit et son allonge de 3,60, 4,10 ou 5,90 m, le nouveau manche Iso Daiwa est une vraie merveille. Vous constaterez rapidement qu’il deviendra pour vous un accessoire incontournable pour la pratique du shore jigging ! 

Autres animations :

Quand on veut cibler des espèces précises, d’autres animations sont possibles.

Animation en dent de scie : 

Tout comme pour du mort manié, le principe consiste à rester à proximité du fond afin d’ intéresser les espèces benthiques comme les dentis, les pagres, etc. Avec des jerks puissants mais moins rapides que ceux effectués en pleine eau, vous récupérez le leurre sur une dizaine de mètres avant le laisser recouler. Lors de ces relâchers, gardez bien votre bannière tendue et la canne à 45 degrés. Cela vous permettra de ressentir le choc sur le fond, de percevoir l’attaque d’un prédateur et de pouvoir ferrer rapidement. Votre armement sera réduit à un seul assist en tête afin d’éviter de trop souvent accrocher. 

Count down : 

Votre jig coulant toujours à la même vitesse, vous pouvez exploiter chaque couche d’eau afin de trouver celle où se situent les poissons. Cette animation s’adresse plus particulièrement aux pélagiques comme les pélamides, les sérioles, etc. Le principe est de « compter à la descente » (count down en anglais) une fois que le jig commence à couler. En ajoutant une seconde de coulée supplémentaire à chaque lancer, vous êtes ainsi certain de couvrir toutes les strates d’eaux. En cas de touche ou de prise, il suffira de laisser recouler à la même profondeur pour enchainer les prises, les pélagiques évoluant souvent en bancs.

une autre pélamide! une autre pélamide! Belle pélamide prise en bord de falaise Belle pélamide prise en bord de falaise D'une surplomb rocheux, une épuisette avec un long manche est trés utile! D'une surplomb rocheux, une épuisette avec un long manche est trés utile!

7

Les prises :

Les poissons que vous pourrez toucher en shore jigging sont nombreux. Signalons à nouveaux que cette technique offre la particularité de permettre de pêcher des espèces qui ne sont  habituellement touchées qu’en bateau.

Voici une liste non exhaustive des poissons que vous pourrez pêcher en shore jigging :

En pleine eau :

Dans une animation en plaine eau les premiers poissons que vous toucherez seront les sévereaux, les maquereaux espagnols. Ces prises restent communes et offrent uniquement d’intérêt que par leur seul combat. Des prises plus nobles s’avèrent néanmoins possibles :

  • Pélamides : Pouvant peser jusqu’à 10 kg, ces pélagiques sont de féroces combattantes. Elles peuvent faire des rushs à prés de 60 km / heure ! Un superbe coup de ligne, même pour des sujets dépassant à peine les 2 kg
  • Bonitous : même si elles n’atteignent qu’un maximum de 3 kg, ce poisson offre un rapport poids / combat incroyable ! Sa puissance par rapport à sa taille est incroyable !
  • Sérioles : Ce pélagique est un carangidé et offre des combats d’anthologie ! Même si les plus beaux sujets peuvent atteindre un poids de 60 kg, sachez que même les plus petites sérioles (nommées limons) ont une défense d’une puissance impressionnante. Des sujets de quelques kilos sont déjà des prises exceptionnelles pour les amateurs de combats !
  • Liche : Ses premiers rushs sont fulgurants et elle est capable de vous vider un moulinet en un seul rush. Elle peut atteindre 40 kg mais une prise de plus de 10 kg du bord est déjà une très belle prise pour le pêcheur sportif !
  • Sabre : un poisson que l’on rencontre surtout dans des zones possédant de grands fonds à proximité des cotes (ex : Alpes Maritimes) Sa défense est étonnante car il a la faculté de nager à reculon. Vous le rechercherez surtout la nuit, période où il rapproche du bord. Une prise magnifique et rare !

Espèces vivant prés du fond :

  • Denti : Ce poisson très puissant peut atteindre plus de 10 kg. Très puissant, ses coups de tête sont très violents. Il conviendra de le brider avant qu’il ne retourne à trou, ce qui est le plus gros challenge avec ce poisson. Un sacré coup de ligne pour un pêcheur du bord !
  • Pagre : Encore un sparidé sur-vitaminé ! Pouvant comme le denti dépasser les 10 kg, il offre une défense impressionnante qui peut durer jusqu’à la surface.
  • Rouget grondin : pouvant atteindre plusieurs kilos, ce poisson n’offre pas une grande défense mais ses larges nageoires en forme d’ailes possédant de magnifiques couleurs en fait une prise superbe !
  • Chapon : Niveau défense, le chapon n’offre que peu de sensations. Mais ici encore, les couleurs chatoyantes toujours différentes d’un sujet à l’autre en font une prise convoitée par les pêcheurs.
  • D’autres espèces pourront être aussi capturées telles que le bar (loup), le barracuda, le tassergal, le turbot, etc.
Le bar peut également être capturé en shore jigging Le bar peut également être capturé en shore jigging Dans des profondeurs importantes prés du bord, il est possible de prendre du sabre! Dans des profondeurs importantes prés du bord, il est possible de prendre du sabre! En shore jigging, il n'est pas rare de multiplier les prises de pélamides! En shore jigging, il n'est pas rare de multiplier les prises de pélamides! Beau denti! Beau denti! Barracuda! Barracuda! Il est possible de capturer du Saint-Pierre! Il est possible de capturer du Saint-Pierre!

8

Cannes pour le Shore Jigging :

Pour la technique du shore jigging, votre canne devra répondre à un cahier des charges spécifique :

Longueur : 2,80 à 3 m et plus

Une canne longue est nécessaire pour pratiquer de promontoires rocheux, offrir un meilleur bras de levier, pour l’animation canne haute et le combat, afin d’offrir de meilleures distances de lancer, etc.

Puissance : 20/30 lb 

Pour affronter des poissons très combattifs, une puissance minimale de 20 lb sera nécessaire. Selon les conditions et les la puissance des poissons, il sera possible de monter jusqu’à 30 lb, voire parfois plus.

Puissance de lancer : 60 / 70 g (et plus) 

Afin de pouvoir atteindre des fonds relativement importants (30/40 m) tout en ressentant le travail du jig, 50 / 60 g  sont souvent utiles. Dans des profondeurs plus importantes et / ou en présence de courant, il sera parfois recommandé de passer à du 60/ 80 g (technique certes plus fatigante sur des spots rares du bord mais qui peut rapporter gros !) Il conviendra donc de choisir la puissance de votre canne par rapport aux profondeurs rencontrées sur vos coins de pêche favoris

Légèreté 

Le maniement énergique de votre ensemble pendant de longues heures canne haute avec des castings jigs peut être très physique. Votre canne gagnera donc à être la plus légère possible (300 g maximum)

Sélection Top Fishing de cannes parfaitement adaptées à la pratique du Shore Jigging 

  • Crosscast II Daiwa: la plus économique. 304 cm. Encombrement : 164 cm. Poids : 236 g. lancer : 28 / 84g Avis top fishing : une des plus économiques pour tous ceux qui veulent s’essayer au shore jigging en plus d’autres techniques ou pour tous ceux ayant un budget réduit.
  • Bloody II Shore power Hart: 285 cm. Poids : 230 g. Lancer : 20 / 70 g
  • Shore Dragon Tenryu : 350 cm. Encombrement : 178 cm Poids : 240 g. Lancer 20 / 80 g. Puissance 14 /30 lb.
  • Ioda 90A : 274 cm. Encombrement : 143 cm. Lancer : 15 à 80 gr.
  • Shore jigger SJS100/80 Smith : 300 cm. Encombrement : 157 cm Poids : 240 g. Lancer 40 / 80 g.
    Avis Top Fishing : Spécialement conçue pour cette technique. L’action est très douce, peu fatigante et le travail du jig est parfait. Une canne parfaite pour le shore jigging !
  • Dragonbait 100 Smith : 300 cm. Encombrement : 154 cm. Poids : 240 g. Lancer 15 / 70 g. Puissance 12 /30 lb.
  • Waimea spinning 1030 Yakutsu : 280 cm. Poids : 205 g. Lancer 25 / 70 g. Puissance 10 /30 lb.
  • Shukan Sakura 962 H : 293 cm. Encombrement : 149 cm. Poids : 292 g. Lancer 40 / 90 g.
  • Mid Game 93 Zenaq : 277 cm. Encombrement : 171 cm. Poids : 280 g. Puissance 15 à 30 lb. Lancer : 18 / 90g
    Avis Top Fishing : Une merveille ! Distances de lancer impressionnantes (100 m et plus), action de pointe douce très agréable, grande réserve de puissance permettant de maitriser de très beaux poissons, etc. Peut être utilisée jusqu’à 40 lb, ce qui la rend très performante sur des spots de grandes profondeurs ou en présence de spécimens (sabres, sérioles, etc.) Tout simplement un must !
La Crosscast Daiwa: un super rapport qualité / prix! La Crosscast Daiwa: un super rapport qualité / prix! Aucune description Aucune description Shore jigger Smith: un must! Shore jigger Smith: un must! Aucune description Aucune description

9

Moulinets pour le shore jigging :

Un bon moulinet pour la technique du shore jigging doit offrir plusieurs caractéristiques :

  • Résistance : La récupération de casting jigs lourds (parfois plus de 80 g) avec des à-coups puissants de type jerks est très contraignante pour la mécanique. Celle-ci devra donc être robuste. le maniement rapide de casting jigs lourd nécessitera un moulinet au mécanisme robuste afin de résister dans le temps.
  • Puissance : Cette technique pouvant être fatiguante au bout de quelques heures, votre moulinet devra posséder un bon couple afin de ne pas avoir à forcer lors de la récupération.
  • Récupération : Cette pêche étant basée sur le lancer ramené et les casting jigs étant récupérés assez rapidement, une récupération de 80/90 cm par tour de manivelle est un minimum.

Nous vous conseillons donc cette sélection de moulinets en tailles 3500 / 4000 :

  • Blast 4020 Daiwa : 420 g / capacité : 180 m de 28/100 / récupération : 110 cm
    Avis Top Fishing : ce moulinet a été  initialement conçu pour la pratique du shore jigging au Japon. Son énorme récupération est un avantage certain pour cette pêche.
  • Seagate Hyper 3500 Daiwa: 395 g / 10 kg de frein / capacité : 220 m de 30/100 / récupération : 92 cm
    Avis Top fishing : un moulinet robuste à la poignée ronde très agréable lors de l’animation énergique en shore jigging et lors de combats avec de beaux poissons !
  • Exceler 4000 A Daiwa : 380 g / 6 kg de frein / capacité : 270 m de 30/100 /  récupération : 101 cm
    Avis Top Fishing : un moulinet à petit prix pour vos pêches légères en shore jigging (jigs jusqu’à 60 g). Une récupération impressionnante pour un moulinet de ce gabarit : 101 cm
  • Biomaster 5000 SW-A Shimano : 315 g / 13 kg de frein / capacité : 150 m de 37/100 / récupération : 105 cm
    Avis Top Fishing : un moulinet relativement léger par rapport à sa puissance.
  • Saragosa 5000 SW Shimano : 455 g / 10 kg de frein / capacité : 175 m de 35/100 / récupération : 97 cm
    Avis Top Fishing : tout le meilleur de la technologie Shimano à un prix hyper raisonnable ! Pour les pêches les plus lourdes visant les spécimens et / ou en grandes profondeurs. D’après nous, un des meilleurs rapports qualité / prix !
  • Stella 5000 BHG SW Shimano : 435 g/ 13 kg de frein/ capacité : 150 m de 37/100 / récupération : 97cm
    Avis Top fishing : Tout simplement un des meilleurs moulinets au monde pour ce type de pêche. Fiabilité, puissance, fluidité, robustesse… : il a tout ce qu’on peut attendre pour la pratique du shore jigging. Un must !
Aucune description Aucune description Blast 4020 Daiwa Blast 4020 Daiwa Le Seagate Daiwa Le Seagate Daiwa

10

Casting jigs :

Tous les casting jigs ne se valent pas pour la pratique du shore jigging ! Ces jigs doivent pouvoir se lancer à grandes distances et avoir un équilibrage horizontal. Vous choisirez selon les conditions et les poissons des modèles planants et papillonnants ou encore ceux supportant des récupérations rapides.

  • Leaf  Jig Daiwa : Jigs très planant (profil en aile) permettant des récupérations plus lentes et qui papillonne fortement. Nous vous le recommandons particulièrement pour la technique du Shore jigging. Existe en 45, 60, 80, et 100 g
    Avis Top Fishing : Très planant, il peut être récupéré assez lentement, le rendant moins fatiguant que d’autres jigs. Très attractif grâce à sa nage virevoltante. Un de nos jigs préférés pour le shore jigging !
  • Mr Jig Daiwa : Jig spécialement développé pour la pratique du shore jigging. Existe en 20, 30, 45, 60 et 80 g
  • Metal forecast Smith : Très bon équilibrage à l’horizontale et forts écarts latéraux. 28, 40 et 60 g
    Avis Top Fishing : particulièrement efficace pour la technique du count down !
  • Thunder jig Williamson : Profil planant permettant avec une grande portance sur l’eau. Un jig économique ! 20, 28, 40 et 60 g. 
    Avis Top Fishing : Un casting jig très efficace et... économique! 
  • Bagus Bridge : Très papillonnant. Très réactif aux jerks. 20, 30 et 50 gr pour le shore jigging (existe aussi en 70, 90 et 110 g)
  • Rain dance Smith : Spécialement conçu pour le shore jigging. Profil longiligne correspondant aux proies effilées type sardines. Possibilité de récupération très rapide. 34 g.
  • Slick jig Williamson : Casting jig long au profil symétrique. Nage erratique. Existe en 20, 30, 40 et 60 g
  • Gomame jig Williamson : nage en S. Finition holographique très attractive. 25, 35 et 50 g
  • Spiral X Megabass : très prenant à la descente grâce à sa coulée en spirale. Très réactif aux jerks. 50 g.
  • Herring jigger Ron Thompson : bonne portance dans l’eau. Modèle économique. Existe en 28, 40 et 60 g (existe en set très économique en pack de 3 : 28 et 40 g)
  • Herring Williamson : profil large et nage papillonnante. Existe en 60 et 75 g
  •  Gallop Jackson : Fort rolling lors de la coulée et durant la récupération. Excellent à la descente. Existe en 30, 40 et 60 g.
    Avis Top Fishing : très fort rolling le rendant très attractif lors des relachers.
Aucune description Aucune description Aucune description Aucune description Mr Jig Daiwa Mr Jig Daiwa

11

Aucune description

Armer vos jigs :

L’armement de vos jigs est très important. Il dépend en fait autant du poisson que de l’environnement dans lequel vous pêchez ! Un jig avec de trop nombreux hameçons aura ainsi tendance à accrocher fréquemment au fond. Mais un jig avec un seul hameçon peut vous faire manquer certaines attaques quand les poissons sont peu actifs et qu’ils occasionnent des touches timides. Il faudra donc savoir vous adapter aux conditions directement sur le terrain.

Les assists hooks :

Dans un environnement rocheux, les triples ne peuvent être utilisés car ils causeraient de trop nombreuses accroches au fond ! Les assist hooks sont ainsi indispensables car ils limitent les accroches, évitent que les poissons ne prennent appui sur le jig et ils assurent une bien meilleure prise face à des prédateurs puissants grâce à leur hameçon fort de fer. Nous vous conseillons des modèles assez robustes pour affronter des poissons comme les dentis mais assez fins de fer pour pouvoir facilement pénétrer lors de votre ferrage en 20 ou 30 lb. Voici une sélection qui sera parfaite pour la pratique du shore jigging :

Assist simples :

En zones encombrés, nous vous conseillons les assits simples car les doubles augmentent les risques d’accroches.

  • Jaco hook Shout : Assist offrant une excellente pénétration mais résistants. Agrémenté d’un tinsel attractif permettant au prédateur de cibler l’hameçon. Tailles 3S/ SS / S / M / L / LL
  • DJ 85 Decoy : Fort de fer pour la recherche de poissons trophées (Sérioles, gros dentis, etc.) Existe en 3/0, 4/0 et 5/0
  • DJ 100 Decoy : grande ouverture idéale pour les jigs pour les jigs larges. Tailles 1, 1/0, 2/0, 3/0, 4/0 et 5/0.
Hameçons simples avec œillet en ligne

Idéal pour un armement en queue. Les hameçons simple devront avoir l’œillet en ligne afin d’être dans l’alignement du casting jig. Ils doivent être également suffisemment robustes pour affronter de beaux pélagiques. Parfait pour les touches timides en complément d’un assist.

Assist double hameçons

Privilégiez les hameçons avec une large ouverture et en position opposée. Parfait montés en tête pour les zones dégagées et la pratique du count down pleine eau.

Assist hooks courts

Idéal pour un armement en queue. Evite que le poisson ne prenne appui sur le jig. Le brin court évite les emmêlements avec votre ligne. 

Conseil Top Fishing : 

Vous constaterez sur le terrain que certains poissons attaquent plutôt en tête alors que d’autres attaquent plutôt en queue. L’armement idéal est  un assist en tête + un assist court ou un hameçon simple en queue. Les assists seront utilisés seuls dans les milieux très encombrés mais vous aurez plus de touches manquées. Dans les zones « propres », il est possible d’utiliser un assist double qui peut même être couplé avec un armement en queue. Attention alors aux accroches sur le fond. Tout est encore ici affaire de compromis !

Aucune description Aucune description

12

Accessoires indispensables :

Bannissez les agrafes !

Les chocs répétés lors de l’animation du leurre lourd fragilisent n’importe quelle agrafe. De plus les poissons visés étant très puissants, celle-ci constitue un point de faiblesse sur votre ligne. Nous vous conseillons donc un ensemble émerillon rolling / anneau brisé en tête. L’émerillon permet d’éviter le vrillage de la ligne et l’anneau brisé permet d’interchanger vos leurres : une connexion 100% sécurisée !

  • Pince à anneau brisé : C’est un élément indispensable pour le shore jigging ! Elle vous permet de changer de jigs rapidement avec le système d’attache  émerillon rolling / anneau brisé. Elle permet également de remplacer vos assist hooks ou l’hameçon de queue. Elle est de même très utile pour décrocher en toute sécurité vos prises ou encore pour couper fluorocarbone ou tresse. Une housse avec un cordon extensible vous permettra de l’avoir toujours à portée de main. Incontournable !
  • Manche epuisette Iso Daiwa : En pratiquant de promontoires rocheux, des digues ou à flancs de falaises, le tout n’est pas de toucher un poisson : encore faut il pouvoir le sortir ! Avec son encombrement très réduit et proposé dans des longueurs de 3,60, 4,10 ou 5,90 m, l’épuisette Iso Daiwa vous permettra d’avoir l’allonge nécessaire pour salabrer vos poissons, même si vous pratiquez bien au dessus du niveau de l’eau : Indispensable !
  1. Longueur : 3,40 m / encombrement : 44 cm
  2. Longueur : 4,10 m / encombrement : 72 cm
  3. Longueur : 5,90 m / encombrement : 72 cm
Une épuisette au long manche est indispensable Une épuisette au long manche est indispensable Aucune description Aucune description Armé en tête Armé en tête armé en queue armé en queue

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010