Pêche du bord

Pour tous ceux qui n’ont jamais pêché en bord de mer, il peut être difficile de savoir comment s’équiper. Quelle technique doit-on pratiquer ? Quel sont les poissons recherchés ? Quel matériel doit-on posséder ? Les conseils donnés par les magazines montrent des techniques élaborées, souvent pratiquées d’un bateau. Mais pour un débutant souhaitant s’initier avec des techniques simples à mettre en pratique, les conseils sont rares. Il existe pourtant des pêches accessibles à tous qui vous permettront de prendre facilement vos premiers poissons.

Dernière mise à jour le lundi 02 janvier 2012

1

Soupe et friture

Traditionnelles en Méditerranée, ces pêches ciblent les poissons de roche et autres petits poissons vivant en banc. Le nom même de ces techniques fait référence à la destination traditionnelle qui en était fait par les pêcheurs locaux : la cuisine ! Les espèces capturées vivant prés des roches étaient en effet destinés à faire la célèbre soupe de poissons alors que les races vivant en pleine eau étaient habituellement frits dans l’huile. Si tous ces poissons peuvent être consommés, il faut néanmoins reconnaitre qu’aujourd’hui la pêche est plus un plaisir qu’une nécessité alimentaire. Les poissons de roche peuvent être recherchés avec de nombreuses techniques très accessibles, y compris par les enfants. Comme leur nom l’indique, il faudra les rechercher dans les milieux rocheux. 

On les trouve aussi bien dans des milieux « sauvages » type cotes rocheuses que le long des digues portuaires constitués de gros blocs. La technique la plus simple est la « pêche au coup ». Une simple canne à coup de 3 à 5 m avec une ligne pré-montée et quelques vers suffiront ainsi à toucher les premiers poissons. Nous vous conseillons de vous munir de nylon de rechange (14 à 18 /100), d’une petite boite de plomb doux et d’une pochette de petits hameçons montés qui vous seront utiles en cas de casse. Le flotteur sera réglé pour que l’appât soit à proximité du fond pour les poissons de roche et à mi eau pour les autres espèces. Si vous souhaitez pêcher plus loin au bouchon, il sera nécessaire d’utiliser une canne avec un moulinet pour jeter votre montage. 

« Pêche à la bolognaise » : quand le flotteur est fixe, il est alors nécessaire d’avoir une longue canne dite « bolognaise » de 4 à 7 m pour pouvoir lancer des montages longs faisant plusieurs mètres entre le bouchon et l’appât (ce dernier devant évoluer à proximité du fond). Une autre solution est d’utiliser un bouchon coulissant, ce qui permet d’avoir des cannes moins longues (canne anglaise). On parle alors de « pêche à l’anglaise ». Le bouchon sera stoppé par un stop float qu’il suffit de régler au préalable sur la ligne afin que l’appât soit proche du fond. Cette technique permet de pêcher efficacement même avec une profondeur excédant la taille de la canne. 

En savoir plus sur la pêche au flotteur

Notre ami eric fait un gros sar marbré Notre ami eric fait un gros sar marbré Montages pour la pêche du bord Montages pour la pêche du bord

2

Lancer en Surfcasting, Bruno avec son Italcanna

Dorades, sars, marbrés : Pêche à la calée et surf-casting

Ces sparidés font partie des poissons les plus recherchés, tant pour leur qualité gustative que pour le combat qu’ils offrent au pêcheur. La technique la plus accessible pour le débutant sera la « pêche à la calée ». 

Elle s’effectue généralement d’enrochement ou de digues avec une canne de 3 à 4 mètres muni d’un moulinet rempli de nylon de 20 à 30/100. On « cale » la canne sur les rochers grâce à un piquet ou à un porte-cannes, d’où le nom de cette technique. Pour commencer, des packs canne-moulinet-fil vendus « prêt à pêcher » s’avéreront aussi pratiques qu’économiques. Le montage est constitué d’un plomb coulissant de 30 à 50 grammes muni d’un canal central dans lequel le fil coulisse (olive, olive longue, hexagonal à crampons, roccobomb). On utilise un bas de ligne de diamètre inférieur de 2 à 4/100 au corps de ligne d’une longueur de 1 à 1,5 mètres, généralement en fluorocarbone pour plus de discrétion et de résistance à l’abrasion. Vous utiliserez pour ces espèces des hameçons à palette rond fort de fer (ex : Gamakatsu 3310 F) de taille 6 à 1 selon la taille de votre appât (bibi, ver américain, etc.). 
Si vous ne savez pas faire un nœud d’hameçon à palette, voici comment le réaliser.

Vous avez néanmoins la possibilité de prendre des hameçons à œillet ou encore des hameçons montés. A la calée, vous avez la possibilité d’utiliser des appâts très fragile qu’il est difficile de projeter loin, comme un petit crabe, une piade ou encore une moule (entrouverte ou présenté avec la chair sur une seule coquille). Cette dernière peut même être lancée sans aucun plomb pour une discrétion maximale. Sachez que des cotes rocheuses, la recherche de la distance n’est pas une priorité car les poissons s’en rapprochent pour se nourrir. Ce montage coulissant est très approprié pour la recherche des sparidés car cette espèce s’avère très méfiante. Le fil circulant dans le plomb lorsque le poisson prend l’appât, celui-ci ne sent que peu de résistance. N’étant pas alerté, il se piquera alors plus facilement.

Le « surf-casting » veut dire littéralement « pêche dans la vague ». Elle se pratique de plages avec des cannes de 4 à 5 mètres, 4,50 m étant une bonne moyenne. Cette longueur est nécessaire pour passer au dessus des vagues et offrir de bonnes distances de lancers. Les cannes sont placés sur des piquets dans l’attente de la touche. Par temps calme et plus spécifiquement en Méditerranée, on parle de Surf-casting light car les poids utilisés seront compris entre 60 et 120 g. Quand les conditions sont agitées (vagues, courants, vents, etc.) et plus spécifiquement sur la façade Atlantique et en Manche, un Surf-casting lourd est plus couramment utilisé (100 / 250 g). 

En pratiquant en plage, la recherche de la distance est essentielle pour toucher du poisson. Pour les sparidés comme les dorades, les sars ou les marbrés, les montages auront généralement des empiles relativement longues. Vous avez la possibilité de trouver des bas de ligne prêts à pêcher très pratiques spécifiquement conçus pour ces espèces (bas de ligne dorade Flashmer, bas de ligne trainard Flashmer). Il suffit de l’attacher à votre ligne et de rajouter un plomb. Simple et très efficace !

Stéphane lance du bord Stéphane lance du bord Cannes pour la pêche en surfcasting Cannes pour la pêche en surfcasting Cannes italcanna en surfcasting Cannes italcanna en surfcasting

3

Loup sur côte rocheuse

Pêche au lancer du bord

Cette technique consiste à lancer et à ramener des leurres (poissons nageurs, leurres souples) imitant de petites proies pour capturer des espèces prédatrices (ex : bar ou loup). Il est aussi possible de toucher ainsi d’autres espèces comme des barracudas, des sars, des oblades, des sévereaux, des vieilles, etc. Elle peut être pratiquée partout (digues, cotes rocheuses, plages) aussi bien de jour que de nuit. Elle est plus fréquemment pratiquée des roches en présence de vagues et d’écume pour la recherche du bar (nommé loup en méditerranée).

La canne mesure généralement entre 2,60 et 3 m afin d’avoir une allonge suffisante dans les rochers. Sa puissance sera comprise entre 10 et 50 gr et les lignes utilisées feront entre 12 et 20 lb. Vous choisirez votre moulinet dans des tailles qui iront de 2500 à 4000. Il devra pouvoir accueillir de la tresse. Celle-ci est plus couramment utilisée que le nylon car son inélasticité permet un meilleur contrôle du leurre et retransmet mieux les touches. Le bas de ligne de 80 cm à 1,5 m sera constitué de fluorocarbone pour une plus grande discrétion et une meilleure résistance à l’abrasion. C’est une pêche active dite de prospection. Le jeu consiste à se déplacer de quelques mètres après chaque lancer afin de couvrir un maximum de terrain à la recherche de poissons actifs. Les leurres les plus couramment utilisés sont des poissons nageurs de 10 à 30 g.

Les plus indiqués sont les jerkbaits, les lipless minnows et les jigs minnows. L’animation consiste à ramener linéairement en entrecoupant avec de légères tirées (twitchs). Le leurre effectue alors des embardées latérales très attractives pour les carnassiers. Il sera aussi possible de pêcher en surface au stickbait et au popper. Les attaques sont alors spectaculaires ! Vous pouvez de même pêcher avec des casting jigs de 20 à 50 g pour rechercher de petits pélagiques (ex : pélamides, petites sérioles) ou encore des dentis et des pagres. Cette pêche nommé Shore Jigging se pratique dans des zones profondes comme par exemple aux abords de falaises plongeant dans l’eau. L’animation constituée de tirées sèches (jerks) sera plus rapide que celle effectuée avec un poisson nageur.

En savoir plus sur le lancer du bord

Un sar au poisson nageur en rockfishing Un sar au poisson nageur en rockfishing Cyril en RockFishing Cyril en RockFishing

4

Leurre pour le rockfishing

Le Rockfishing

Le rockfishing est une technique de pêche récente qui nous vient à nouveau du Japon. C’est en fait une pêche au lancer du bord mais pratiquée avec du matériel très léger et des leurres miniatures. Les espèces recherchées seront aussi bien des petits poissons de roche (gobies, blennies, vieilles, sars, rascasses, girelles, etc.) que des poissons vivant plus en pleine eau (sévereaux, oblades, petits bars ou loups, etc.) 

Le matériel est ultra light et peut être défini ainsi : 

  • Canne : 2.10 et 2.40 en moyenne pouvant jeter des leurres de 0,5 à 7 g
  • Moulinet : taille 1500 à 2000
  • Ligne : nylon, fluorocarbone ou tresse de 2 à 7 lb
  • Leurres : entre 0,5 et 7 grammes.

Tous les types de leurres existent dans cette version miniature : jerkbaits, minnows, vibrations, stickbaits, lipless minnows, casting jigs, etc. Vous les choisirez donc en fonction de ces poids. Pour les leurres souples, ils seront choisis par rapport à leur taille et seront compris entre 2 et 5 cm. Ce sont en fait les têtes plombées qui doivent correspondre aux poids indiqués.

C’est une pêche très ludique accessible à tous, y compris aux débutants et aux enfants. Elle se pratique généralement des enrochements (digues, rochers) ou d’ouvrages portuaires (attention aux autorisations !).  A l’aplomb de la canne, les leurres souples montés sur leurs têtes plombées (0,5 à 5 g) seront maniés prés du fond avec de légers tremblements pour capturer de nombreuses espèces de poissons de roche, souvent à vue.

Avec une pêche en lancer ramené, une animation en dent de scie sur le fond permettra de couvrir plus de terrain. Il est aussi possible de pêcher plus en pleine eau, y compris avec des casting jigs ou de petits poissons nageurs pour capturer d’autres espèces (ex : sévereaux). Si elle peut se pratiquer en plein jour, cette technique s’avère plus productive de nuit, certaines espèces étant alors plus actives (exemple : rascasses, sévereaux, etc.).

En savoir plus sur le rockfishing

Equipement pour le rockfishing ! Equipement pour le rockfishing ! Leurre souple pour le rockfishing Leurre souple pour le rockfishing De très beau petits poissons en rockfishing De très beau petits poissons en rockfishing

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010