Traîne légère

Cette technique peut se pratiquer aussi bien d’un bateau à moteur que d’un voilier. Son principe consiste à traîner derrière le bateau un ou plusieurs leurres à vitesse relativement réduite afin de capturer tous types de poissons carnassiers (bars et loups, maquereaux, petits pélagiques, etc.) Même si cette technique permet de couvrir beaucoup de surface à la recherche de poissons actifs, nous vous conseillons de rechercher les signes d’activité en surface (bancs de petits poissons sautant en surface, éclaboussures créées par les prédateurs, etc.) ou les chasses d’oiseaux pour multiplier vos chances de prises. Le grand avantage de cette pêche très accessible est d’être facile à mettre en œuvre et de pouvoir être pratiquée par tous, y compris par des débutants.

Dernière mise à jour le lundi 02 janvier 2012

1

Traine à la main ou à la canne

La pêche à la traine peut être pratiquée à la main, surtout le long des côtes. Pratiquée à une vitesse de 2/3 nœuds, il sera possible d’animer la ligne en tenant la tresse en main et en effectuant des tirées successives qui accéléreront ponctuellement la vitesse des leurres, leur ajoutant une attractivité supplémentaire. Nous vous conseillons pour cet usage les excellentes lignes de traine à main déjà montées Flashmer.

Vous pouvez aussi pratiquer la traîne avec une canne calée dans un porte canne. En pêchant au moulinet, celui-ci devra avoir un frein bien réglé. Il doit être assez dur pour faciliter l’auto-ferrage mais assez lâche pour éviter les casses. C’est le bruit de ce frein qui vous indiquera une prise.

Les leurres pourront être utilisés seuls ou sous la forme d’un train de plusieurs leurres attachés en potence. Le choix est vaste : poissons nageurs, trains de plumes, leurres souples (shads, anguillons, octopus, etc.), cuillers, etc. Les lignes de traines prêtes à pêcher Flashmer déjà montées sont ainsi excellentes et vous permettront de pêcher rapidement sans avoir à faire de montages complexes. Il est aussi possible de trainer un poisson mort ou vivant. Celui-ci pourra être trainé grâce à un downrigger ou à des accessoires très ingénieux  comme le Casque Lipscul Savage Gear ou le Seriolarre (exclusivité TOP FISHING). Enfin, en période hivernale, vous pouvez aussi traîner des trains de turluttes ou des poissons nageurs spécifiquement conçus pour les céphalopodes (voir actualité Pêche des céphalopodes à la traîne)

La pêche à la traine est accessible aux débutants et nécessite peu de matériel et de connaissances techniques. Cette pêche peut se pratiquer aussi bien dans les couches de surface que plus en profondeur grâce à différents accessoires.

Hydro mag YO ZURI Hydro mag YO ZURI

2

Traîne côtière au poisson nageur

En traîne côtière avec un simple poisson nageur, il sera possible d’utiliser un matériel très léger, y compris avec des cannes et moulinets de type spinning. La vitesse de traine sera comprise entre 2 et 5 nœuds. Il suffit de placer votre canne dans un porte canne, de lâcher une longueur de fil d’au minimum 30 mètres. Le poisson nageur vibrant intensément grâce à sa bavette, celui-ci s’avérera très attractif sur tous les prédateurs sans autre animation. Il peut être utilisé seul ou devant un train de leurre. La plupart des poissons nageurs à bavette peuvent être traînés mais certains ont été conçus spécifiquement pour cet usage spécifique. Ces derniers possèdent généralement des bavettes renforcées et supportent des vitesses de traîne importantes. De manière générale, les leurres utilisés pour la traine côtière / légère feront entre 8 et 15 cm.

Voici une sélection de leurres ayant prouvés leur efficacité :

Selon la grandeur de la bavette, ces leurres nagent plus ou moins profondément. La plupart de ces poissons nageurs mentionnent leur profondeur de nage maximale. Il est donc conseillé d’avoir plusieurs poissons nageurs plongeant à des profondeurs différentes afin de vous adapter aux différentes configurations de terrain.

 

Conseil TOP FISHING :

Nous vous conseillons l’utilisation du nylon. En effet, la tresse étant inextensible, elle engendre  de trop fortes vibrations. De même, sa grande visibilité n’est pas idéale pour les petits pélagiques.   

 

 

Aucune description Aucune description combat combat

3

Traîne avec plongeurs de ligne

Il est parfois nécessaire de pêcher plus profondément afin de pouvoir toucher du poisson. Certaines espèces benthiques vivent à proximité immédiates du fond (pagres, dentis, etc.) et d’autres naviguant dans toutes les couches d’eaux s’y posteront dans certaines conditions. Il sera donc alors nécessaire de présenter un leurre aux profondeurs où ils se situent. A cet usage, un sondeur est un allié précieux pour connaitre les reliefs sous-marins et afin de pouvoir s’y adapter.

 

Certains accessoires astucieux se plaçant devant la ligne permettront de la faire plonger plus profondément:

  • Plongeur de ligne AFC Kristal Fishing : accessoire à placer devant votre ligne et qui permet de faire plonger la ligne jusqu’à 15 mètre de profondeur. A la touche, le plongeur de ligne remonte en surface.
  • Plongeur de ligne Z Wing : forme très hydrodynamique permettant à ce plongeur de ligne d’atteindre des profondeurs de 40 mètres. Il est utilisable de 1 à 7 nœuds.
  • Planchette japonaise Flashmer : la profondeur de nage est réglable et peut aller jusqu’à 4 mètres. Une fois le poisson capturé, la planchette remonte en surface.
  • Paravanes : cet accessoire permet de faire plonger des lignes peu plombées. Il est disponible en différents poids permettant de trainer à différentes profondeurs.

 

Pêche au monel Pêche au monel Downrigger une pêche profonde très cool Downrigger une pêche profonde très cool Lors des combats votre noeud de raccord devient essentiel Lors des combats votre noeud de raccord devient essentiel

4

Autres systêmes plongeurs de ligne

  • Il est aussi possible d’utiliser des lignes munies de plomb gardiens prêtes à pêcher (exemple : Lignes Flashmer). Le plomb décalé de la ligne principale par une potence pend en dessous du montage constitué de leurres. Sa position fait qu’il est le premier à toucher le fond bien avant les leurres, permettant ainsi d’éviter les accroches sur les obstacles.
  • Il est aussi possible d’utiliser un fil possédant une âme plombée nommé Monel. Ainsi, le Trolling Wire est constitué de cuivre et de nickel anticorrosion. Le poids étant réparti sur toute la longueur du fil, le montage aura ainsi une présentation plus naturelle et plus discrète pour le poisson. Ce fil pourra être utilisé aussi bien avec un moulinet à tambour tournant qu’avec un moulinet spinning.
  • La pêche au Downrigger consiste à traîner un leurre ou un vif par grande profondeur pour rechercher les poissons vivant prés du fond. Elle permet de prospecter tous les étages de la couche d’eau et en particulier les plus profondes (jusqu’à 100 m) qui demeurent hors de portée d’une prospection en traîne classique. Pour la mettre en œuvre, on utilise un ensemble canne moulinet de traîne et un treuil, électrique ou manuel, qui fait office de plongeur de ligne indépendant : C'est un outil que l'on utilise indépendamment de la canne à pêche et du moulinet. La ligne de traîne est raccordée au treuil par une pince déclencheuse. Celle-ci va maintenir le montage solidaire pendant la descente de la ligne et l’action de pêche, jusqu’à ce qu’une touche intervienne. Sous l’effet de la tension, la pince libère le fil au moment de l’attaque et le pêcheur combat le poisson en direct comme lors d’une partie de pêche à la traîne classique.

Importateur et distributeur exclusif de la gamme de treuils électriques et manuels KRISTAL FISHING conçus pour la traîne aux downrigger, TOP FISHING est le spécialiste français de cette technique. Vous trouverez ainsi tous les renseignements nécessaires sur cette technique et sur le matériel nécessaire dans cet article :

Pêche au downrigger

Conseil TOP FISHING

La pêche à la traîne côtière est facile à mettre en pratique mais n’en reste pas moins une pêche redoutable d’efficacité. Sous son apparente simplicité, elle est de même une technique très intéressante qui peut demander beaucoup de finesse. Afin d’optimiser les résultats, il faut en effet présenter les leurres aux bonnes profondeurs,  régler parfaitement le freinage de vos moulinets, trouver les zones où se situent les prédateurs, etc. Certaines astuces peuvent de même vous permettre de décider des poissons difficiles comme par exemple des virages bien gérés. Les leurres ralentissent au début de la courbe pour finalement accélérer à la sortie du virage. Ces changements de nage décident bien souvent des poissons suiveurs qui n’auraient pas réagis en d’autres circonstances. Comme quoi la pêche à la traîne peut s’avérer beaucoup plus technique qu’elle ne parait !

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010