Casting

La pêche en casting évoque l’utilisation d’un moulinet à tambour tournant spécifique. Il s’agit de modèles conçus pour lancer des leurres (cast : lancer) à ne pas confondre avec ceux utilisés pour la traine. Les moulinets casting s’en différencient par une gâchette sur laquelle on appuie pour libérer le fil. Voici quelques explications supplémentaires.

Dernière mise à jour le lundi 02 janvier 2012

1

Présentation

Les moulinets casting sont dotés par une gâchette sur laquelle on appuie pour libérer le fil. De même, il suffit de mouliner pour enclencher la récupération. Les avantages sont multiples pour le pêcheur en mer dans toutes les techniques de pêche à la verticale où il est nécessaire de faire monter et descendre un leurre en épousant les reliefs du fond. En effet, alors qu’avec un moulinet spinning, il est nécessaire d’ouvrir et de fermer le pick up à la main, libération et récupération du fil sont presque automatiques avec un casting.

Le lien avec le leurre est aussi beaucoup plus direct, les sensations sont démultipliées, ce qui permet de ressentir les touches même quand elles se produisent à la descente. Enfin, le fil étant récupéré dans l’axe, sachez que ces moulinets sont de véritables treuils beaucoup plus robustes que les moulinets spinning. Les cannes seront spécifiques et auront comme particularité d’avoir les anneaux sur le dessus du blank et de posséder une gâchette sur le dessous.
Voici quelques techniques où leur usage est conseillé :  Pêche à la verticale ou en traction (shad) Bay jigging ou Tataki.

Chapon au madaï jig Chapon au madaï jig

2

Pêche à la verticale ou en traction (shad)

Lorsqu’on manie un shad sur un fond irrégulier, l’intérêt du casting est de pouvoir suivre les reliefs du fond au plus prés. Le leurre émettant des vibrations grâce à sa caudale lorsqu’il nage, il est aussi attractif à la montée qu’à la descente. Grâce à la facilité d’utilisation, le moulinet casting permet d’un simple clic de retrouver le fond, même dans une pente avec une forte déclivité. C’est très appréciable en pêche verticale pour avoir un maximum de précision. L’intérêt en traction est de ressentir parfaitement les touches à la descente qui sont fréquentes  et d’être alors très réactif au niveau du ferrage puisqu’il suffit de réenclencher la récupération d’une simple pression sur la manivelle, ce qui prend beaucoup moins de temps qu’avec un moulinet spinning.  

Nous vous conseillons pour cette technique : 

3

Bay jigging

Inventé il y a quelques années par M. Izumi qui pratiquait dans la baie de Kobé (Japon), cette technique s’apparente au jigging mais dans une version très allégée (16 à 30 lb) et avec des ensembles castings. Les leurres utilisés seront des inchikus, des madai-jigs et des jigs légers. Les animations seront très douces et se pratiquent à la verticale. Encore ici, l’avantage du casting pour suivre les reliefs du fond est évident. Nous vous invitons à regarder les différentes animations correspondant à chacun de ces leurres (voir dessins)

Les cannes casting permettant la pêche en bay jigging sont spécifiques :

  • Elles sont généralement monobrins pour avoir une grande progressivité, c'est-à-dire un scion souple mais une forte réserve de puissance au talon. 
  • Elles possèdent un talon long pour que la canne puisse être coincée sous l’aisselle (indispensable pour l’animation jigging)

Nous vous conseillons pour cette technique : 

La Yo Zuri Crystal Ultra fait des merveilles ! La Yo Zuri Crystal Ultra fait des merveilles !

4

Tataki

Originaire du Japon, la technique technique est conçue pour la pêche des céphalopodes à la verticale d’un bateau. Elle consiste à dandiner des trains de turluttes nommés Tataki. Ces turluttes sont généralement de petites tailles et sont soit flottantes, soient suspending. Elles sont généralement accolées directement au bas de ligne avec un nœud tataki ou une agrafe.

L’animation est très simple : 

  1. Laissez descendre jusqu’au fond votre montage.
  2. Explorez chaque couche d’eau à partir du fond en remontant à chaque fois de 5 mètres afin de trouver le banc de calamars. 

L’avantage du casting sera de pouvoir monter ou descendre avec facilité et surtout avec une grande précision votre montage Tataki. Grâce à une tresse graduée comme la WFT record line il est aisé de repérer visuellement à quelle profondeur vous avez touché vos premiers calamars et redescendre à la même profondeur. Une fois localisé, il est alors très facile de multiplier les prises dans le banc. 

Nous vous conseillons pour cette technique les mêmes ensembles que pour le bay jigging.

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010