Lignes de traîne pêche

Une ligne de pêche est un montage réalisé à l'aide d'un fil (nylon ou tressé), qui peut être doté d'un bouchon ou d'un plomb (ou les deux). Ce montage est également pourvu d'un ou plusieurs hameçons en fonction de la technique et du poste de pêche. L'objectif du pêcheur sera de proposer la ligne la plus présentable et discrète possible pour leurrer au mieux le poisson. Un ligne efficacement préparée garantira de meilleures chances de réussite.

Dernière mise à jour le dimanche 01 janvier 2011

1

Monofilament Nylon :

Le fil qui a accompagné l’histoire de la pêche moderne en participant activement à son évolution.

Incontournables pour la pêche à la traîne, le surfcasting, les pêches à soutenir bord et bateau, les monofilaments Nylon sont devenus très performants et demeurent économiques par rapport aux tresses multifilaments. Le Nylon s’utilise essentiellement pour remplir les moulinets, en corps de ligne. C’est le corps de ligne tout indiqué pour pêcher à la traîne, en surf ou à la calée, à soutenir du bord comme en bateau, au broumé, … Les moulinets à tambour tournant (moulinet de traîne pour la plupart) s’utilisent presque exclusivement avec du Nylon. Enroulant le fil par spires jointives, l’utilisation de tresse fine est à proscrire sur ces moulinets. On trouve des Nylons à des prix très variables, de la bobine d’entrée de gamme proposée quelques euros aux Nylons plus techniques dont le prix peut atteindre plusieurs dizaines d’euros. Ces écarts de prix se justifient par la qualité générale des produits et leurs propriétés spécifiques : Rapport puissance / diamètre, propension au vrillage, tenue dans le temps, résistance au nœud, à la traction, à l’abrasion, calibrage, résistance aux uv, au sel, coefficient d’élasticité, traitement ou revêtement spécifique (pour améliorer la glisse dans les anneaux et les distances de lancer par exemple), coloration, étalonnage pour l’enregistrement de records (Nylons estampillés IGFA notamment), … 
Élastique par nature, à des degrés différents selon les marques et les modèles, le Nylon permet de compenser d’éventuelles maladresses pendant les combats (frein trop serré, position de canne inadéquate, …). Cette élasticité du fil peut aussi être préjudiciable dans certaines conditions notamment pour la détection des touches et l’efficacité des ferrages à grandes distances ou en pêche profonde. En règle générale, les meilleurs monofilaments Nylon sont les moins élastiques. À noter également que les Nylons, microporeux par nature, absorbent l’eau et peuvent perdre jusqu'à 15% de leur résistance à la rupture nominale après avoir été immergés trop longtemps ou trop souvent.

Découvrez sur top-fishing.fr une large gamme de Nylon technique pour pratiquer toutes les pêches en mer. Big Game, Tout Gros, Traîne, Surfcasting, Pêche à soutenir. Nous sommes fier de vous proposer une sélection des meilleures références mondiales en la matière.

2

Les Tresses Multifilaments :

À la différence des Monofilaments Nylon, les tresses sont des fils multifilaments, réalisés par tissage ou tressage de plusieurs dizaines de microfibres. La qualité de ces fibres ainsi que le style de tressage et leur revêtement éventuel déterminent les qualités d’une tresse. La tresse s’utilise essentiellement en corps de ligne pour remplir les moulinets et elle a définitivement détrôné le Nylon pour la pratique de certaines techniques.
Utiliser de la tresse permet de décupler la puissance de la ligne tout en réduisant le diamètre de fil utilisé. La résistance et la puissance nominale sont tout simplement phénoménales comparées à celles du Nylon. À titre d’exemple, on trouve sur le marché des tresses de 23/100 de diamètre, données pour une puissance de 50 lbs soit 25 kilos de résistance à la rupture : un Nylon de résistance équivalente est calibré en 70 ou 80/100 !!!

La tresse est devenue indispensable pour de nombreuses techniques de pêche au lancer : elle a d’ailleurs permis d’en repousser les limites aussi bien en termes de finesse (lancer léger) qu’en terme de puissance (pêche exotique, Jigging).
Indispensable pour pêcher au lancer, la tresse de faible diamètre permet de gagner en distance sur les lancers et d’expédier de petits leurres à bonnes distances. L’absence d’élasticité de la tresse favorise également une animation très précise des leurres techniques qui répondront au doigt et à l’œil aux moindres sollicitations du blank. De même, les ferrages gagnent en efficacité.

Au chapitre des inconvénients, il faut savoir que la solidité de la tresse peut mettre en danger votre canne. Le réglage du frein doit donc être raisonnable en cas de grosse prise : Il est impératif de le régler en fonction de la résistance de la ligne utilisée et de la puissance de la canne. Les anneaux de la canne doivent être impérativement en carbure de silicium (anneaux SIC, Fuji si possible) pour pouvoir utiliser la tresse. Les anneaux AOL ne résistent pas à l’abrasion de la tresse en action de pêche, s’échauffent et s’abîment. De même, il faut absolument posséder un moulinet qui enroule le fil par spires croisées (ou qui est doté d’une double vitesse d’oscillation) pour utiliser de la tresse dans les meilleures conditions. Avec un moulinet classique, qui enroule le fil par spires jointives (parallèles), c’est la perruque assurée tous les trois lancers !!

La tresse multifilament s’affirme comme le corps de ligne par excellence des pêcheurs au lancer ou au jig, mais il ne faut pas se priver de la tester en pêche à l’appât naturel. L’absence quasi totale d’élasticité par rapport à au Nylon fait de la tresse un formidable outil tactile aussi bien pour la détection des touches que pour lire les fonds du bout de la canne.

Consultez le guide matériel

3

Les Fluorocarbones :

Le Fluoro Carbone a l’aspect du Nylon, est fabriqué de la même manière, mais ses qualités diffèrent. Résultats d’années de recherches poussées, la structure moléculaire du fluorocarbone et son processus complexe d'extrusion ont été mis au point par la société Kureha. C’est la maison-mère de Seaguar, l'inventeur du fluorocarbone.

Qu’il s’agisse de réaliser des bas de ligne en pêche à l’appât ou les têtes de ligne pour pêcher au leurre (lancer, jigging, rockfishing, …), le fluorocarbone s’impose. Beaucoup plus efficaces en termes de discrétion et de résistance que les monofilaments Nylon, les fils fluorocarbone se révèlent incontournables pour toutes les pêches techniques ou difficiles. 

La plupart des lignes monofilament Nylon sont constitués de nylon extrudé. Le fluorocarbone est fabriqué à partir de polyfluorure de vinylidène extrudé. Bien que le processus de fabrication soit identique pour les monofilaments et fluorocarbone, c'est là que s'arrêtent les similitudes. En effet, si a vu d’œil rien ne différencie un fluorocarbone d’un Nylon classique, leurs compositions et leurs propriétés physiques diffèrent. Les fils en Fluoro Carbone possèdent un indice de réfraction proche de celui de l’eau et se révèlent beaucoup moins visibles que les Nylons une fois immergés : Certains Fluoro sont carrément indécelables à l’œil nu dans l’eau (le Seaguar pour ne pas le citer). 
Le fluorocarbone se révèle plus dur de structure que le Nylon classique. Plus raide également, il favorise une présentation optimale des traînants et des empiles. Plus solide que le nylon de diamètre équivalent le fluorocarbone résiste mieux à l’abrasion (en cas de frottement du bas de ligne sur des roches par exemple).

Certaines références de Fluorocarbones sont plébiscitées par les pêcheurs et ont largement contribué à la popularisation de ce fil aux propriétés magiques sur les poissons difficiles. C’est le cas notamment de la gamme des Fluorocarbone Seaguar, invisibles dans l’eau : Le nec plus ultra pour les bas de ligne en pêche à l’appât de poissons difficiles (Daurades, marbrés, …) et des références incontournables pour la réalisation des shock leader pour toutes les pêches au leurre (lancer lourd et léger, jigging, traîne, …).

Consulter notre guide sur le fluorocarbone

4

Monel et Lead Core

Les fils Monel et Lead Core sont des lignes de pêche plombées de l’intérieur puisqu’elles sont réalisées à partir d’un tressage de fibres synthétiques et métalliques pour produire une ligne coulante très massive.
Le monel et le Lead Core sont effectivement utilisés pour pêcher en traîne lente et profonde en se passant de plongeur de ligne ou de downrigger. C’est un compromis idéal pour pêcher à la traîne en direct sur des fonds de 20 à 30 mètres.

5

Dacron :

À mi-chemin entre tresse et drisse, le dacron représente une alternative économique à la tresse spectra pour remplir ses moulinets électriques ou ses treuils pour la pêche par grande profondeur.
Le dacron s’utilise également pour la confection des chaussettes (Pêche au Tout Gros) et le montage des hameçons assistés (Pêche au jig).

6

Palangre :

Écheveau : Monofilament Nylon de gros diamètre pour la réalisation des corps de ligne des palangres (voir l'écheveau).

Drisse : Cordelette de nylon tressé que l’on utilise pour confection le corps de ligne des palangres (certains les préfèrent en monofilament, d’autres en drisse, …) ou pour raccorder les signaux de surface au palangre (voir la drisse).

© Top Fishing, T: 04 42 10 93 20 - Les Terrasses du Port - 13960 Sausset-les-Pins (France) - N°Siret : 40210676900010